Comment réguler naturellement son taux de cholestérol ?

Par : Guillaume - Catégories : Cholestérol , Magazine

Le cholestérol est souvent décrié, car il serait à l’origine de nombreux problèmes de santé, en particulier chez les occidentaux. Pourtant, le cholestérol lui-même n'est pas un problème ou un “ennemi à combattre”, car il joue un rôle central dans le fonctionnement de l'organisme. Ce dernier devient problématique et dangereux pour la santé lorsque le taux de mauvais cholestérol augmente et dépasse les seuils normaux. Il peut alors causer des problèmes cardiaques et de l’hypertension artérielle.

Dans cet article, nous vous proposerons des solutions simples pour réguler naturellement le cholestérol grâce à votre alimentation.

Qu’est-ce que le “mauvais” cholestérol ?

Le cholestérol se divise en deux types. Le cholestérol de haute densité (HDL), et celui de faible densité (LDL). Le terme de “mauvais” cholestérol désigne les lipoprotéines de basse densité (LDL) dont le rôle est de transporter le cholestérol dans le sang et de le libérer dans les tissus et les cellules de l'organisme. Ce dernier n’est pas mauvais en tant que tel, car des taux normaux de LDL sont nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme. Cependant, son excès est problématique et peut entraîner une augmentation du risque d’AVC en créant des dépôts dans les artères.

En effet, sous l’action des radicaux libres, l'excès de LDL peut subir des modifications structurelles avec l’oxydation. Ces changements entraînent une infiltration du cholestérol dans les parois des gros vaisseaux artériels, pouvant provoquer divers problèmes de santé :

  • Obstruction mécanique du flux sanguin suite à la formation d'une plaque, dite plaque d'athérome, qui a tendance à se développer avec le temps. Conséquence, le volume du vaisseau est progressivement réduit et le sang s'écoule plus difficilement.
  • Réduction de l'élasticité des parois des artères : comme les plaques réduisent l'élasticité des artères, leur présence entraîne un obstacle supplémentaire à la circulation.
  • Formation de thrombi : des parties de la plaque peuvent se détacher et devenir des caillots qui peuvent bloquer la circulation sanguine.

Comment réguler son taux de cholestérol avec l’alimentation ?

Certains régimes alimentaires sont excellents pour réguler le taux de cholestérol. C’est notamment le cas du régime méditerranéen, qui se caractérise par la consommation de nombreux fruits et légumes de saison et le moins possible d'aliments transformés.  

Voici nos conseils pour un régime permettant de mieux réguler le taux de cholestérol : 

Faire attention à sa consommation de graisses

  • Limiter les graisses saturées :  les graisses saturées, que l'on trouve principalement dans la viande rouge et les produits laitiers entiers, augmentent le niveau de cholestérol.  Ainsi, la réduction de la consommation de graisses saturées peut faire baisser le taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL).  
  • Éliminer les graisses trans : les graisses trans, parfois mentionnées sur les étiquettes des produits alimentaires sous le nom d'huile végétale partiellement hydrogénée", sont souvent utilisées dans les margarines, les biscuits, les crackers et les gâteaux du commerce, et plus généralement dans les produits industriels. Ce type de graisse augmente le mauvais cholestérol et fait en même temps baisser le taux de bon cholestérol, favorisant la formation de plaque dans les artères. Ce n'est donc pas un hasard si l'OMS a déclaré son intention d'interdire l'utilisation des acides gras trans dans les aliments industriels. 
  • Consommer des oméga-3 : les acides gras oméga-3 et en particulier les acides gras DHA pourraient permettre de stabiliser le taux de cholestérol et ont des effets bénéfiques sur la santé cardiaque, notamment en réduisant la pression artérielleLes meilleures sources d'acides gras oméga-3 sont les poissons gras et particulièrement l’huile de Krill, une petite crevette rouge. 

    Consommer des fibres à volonté

Les fibres solubles peuvent réduire l'absorption du cholestérol dans la circulation sanguine. Ces dernières se trouvent dans les fruits et légumes et sont donc à consommer tous les jours et à volonté.

En outre, de nombreuses études ont montré qu'une augmentation de la consommation de fibres contribue à une diminution du cholestérol total et en particulier cholestérol de type LDL. Des études ont ainsi montré que l'ajout de fibres solubles à un régime hypocalorique aide à maîtriser le "mauvais" cholestérol. Ceci est dû aux bêta-glucanes (une qualité de fibre soluble), qui ont une corrélation inverse avec les quantités de cholestérol total et de "mauvais" cholestérol (LDL) dans le sang.

C’est pourquoi en contrôlant le niveau de cholestérol ainsi que les triglycérides, les fibres permettent de réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

Les compléments alimentaires, une bonne idée ?

Certains compléments naturels spécifiques peuvent améliorer le taux de cholestérol. Associés à un mode de vie sain, ils permettent de réguler encore plus efficacement le taux de cholestérol. Ce sont donc de bonnes options à prendre en considération en cas de déséquilibre du taux de cholestérol.  

Parmi ces derniers, voici ceux ayant fait l’objet d’études scientifiques approfondies : 

  • L’ail noir fermenté, riche en antioxyands S-allyl-Cystéine. Cet alicament permet de faire baisser l'hypertension et de réguler le cholestérol.  
  • L’olivier, en particulier l’extrait de feuilles d’olivier riches en polyphénols qui favorisent la circulation sanguine et régulent la pression artérielle 
  • L’huile de krill, le meilleure source d’oméga-3 DHA dont la plupart des occidentaux sont carencés. Excellents pour le cœur, les oméga-3 DHA ont également un fort potentiel antioxydant.