Comparatif des fruits : quels sont ceux qui contiennent de la bromélaïne ?

Reconnue pour ses puissantes vertus pour l’organisme, la bromélaïne est une enzyme intrigante. Dissimulée principalement dans la tige de l’ananas, cette enzyme possède des pouvoirs, aux bienfaits étonnants pour la santé. Toutefois, d’autres fruits, contenant de la bromélaïne, réservent des surprises ayant des actions tout aussi intéressantes.

A travers cet article, découvrez les multiples sources de bromélaïne et les vertus qu'elle offre.

Tout savoir sur la bromélaïne : un véritable couteau suisse thérapeutique

La bromélaïne, qu’est-ce que c’est ?

Au cœur des tropiques, se trouvent quelques fruits exotiques qui cachent un secret. Ce fruit, l'ananas (ananas comosus), réside un trésor enzymatique appelé bromélaïne. Appartenant à la famille des cystéines protéases, la bromélaïne est en réalité une combinaison de plusieurs enzymes protéolytiques*. Extraite principalement de la tige de l'ananas, son pouvoir unique : favoriser la digestion des protéines et leurs transformations en acides aminés et peptides !

Quels sont les bienfaits thérapeutiques de la bromélaïne ?

La bromélaïne, cet élixir ensoleillé extrait de l'ananas, est bien plus qu'un simple ingrédient dans votre cuisine ! C'est une révélation thérapeutique, une véritable star dans le monde du bien-être, dont les bienfaits débordent bien au-delà des simples tranches juteuses de ce fruit…

Digestion, articulation, sans oublier le cœur !

La bromélaïne est la clé d'une digestion apaisée et harmonieuse, mais ce n'est là qu'un aperçu de ses talents. Cette merveille enzymatique se métamorphose en une alliée précieuse pour votre santé articulaire. Anti-inflammatoires, elle apaise les douleurs et offre un soulagement aux articulations fatiguées ou aux muscles endoloris. En 2002, des expérimentations ont d’ailleurs été réalisées sur des patients souffrants de douleurs aux articulations du genou. L’étude a démontré une réduction évidente des raideurs et rhumatismes articulaires. (1)

Et ce n'est pas tout : la bromélaïne se révèle être une héroïne insoupçonnée dans la gestion des blessures et des traumatismes. Avec cet enzyme, les tissus guérissent plus rapidement, apportant un baume apaisant à ceux en quête de répit dans la douleur. Afin d’avoir davantage de renseignements, n’hésitez pas à lire l’article sur le blog “Bromélaïne : quels sont les effets anti-inflammatoires ?”.

Dans le domaine cardiovasculaire, la bromélaïne équilibre le flux sanguin. Ainsi, les risques de troubles circulatoires et de caillots sont réduits !

La bromélaïne : au cœur des fruits !

Les fruits et la bromélaïne : de nombreux bénéfices sur la santé

Ananas : roi incontesté de la bromélaïne

Commençons par le plus célèbre de tous : l'ananas. Originaire d'Amérique du Sud, en 1955 la bromélaïne était la 13ème substance à base de plantes, la plus vendue en Allemagne. Autrefois, les indigènes d'Amérique du Sud utilisaient le jus d'ananas pour soulager les maux d'estomac et réduire l'inflammation. C’est seulement en 1957, que cette enzyme protéolytique est utilisée de manière thérapeutique.

D’ailleurs, une étude réalisée en 2021 ayant pour objectif “d’évaluer les effets anti-inflammatoires de la bromélaïne après digestion gastro-intestinale”, a montré des résultats prometteurs. Pour ce faire, des lignes cellulaires de l’organisme ont été stimulées avec des cytokines spécifiques afin de créer une inflammation. Le but : évaluer la capacité de la bromélaïne à réduire la réponse inflammatoire.

Les lignes cellulaires des patients ont été traitées avec 35 mg/L de bromélaïne. Les premiers résultats suggèrent que les propriétés anti-inflammatoires de la préparation en bromélaïne et de ses hydrolysats digérés s’avèrent avoir un fort effet anti-inflammatoire dans toutes les conditions testées.

Papaye : trésor tropical de bromélaïne

La papaye, fruit originaire du Mexique et d'Amérique centrale, est une autre source de bromélaïne. En plus de sa saveur sucrée et rafraîchissante, la papaye est gorgée en vitamines, en antioxydants et en fibres. Les enzymes de la papaye, y compris la bromélaïne, aident à la digestion en décomposant les protéines.

En médecine chinoise, la papaye “réchauffe” l’estomac en perméabilisant la barrière intestinale. Cerise sur le gâteau (ou plutôt, papaye sur la salade !), une personne peut consommer environ 12 g/jour de bromélaïne sans aucun effet secondaire notable (3).

C'est pourquoi la papaye est souvent recommandée pour améliorer la digestion et soulager les troubles gastro-intestinaux.

Enfin, de nombreux scientifiques se sont penchés sur l’efficacité de la papaïne sur la santé intestinale des souris en bonne santé ainsi que sur des modèles de tissus humains en laboratoire. Les résultats ont montré que l’enzyme peut influencer la composition du microbiote intestinal, en réduisant la présence de certaines bactéries nocives tout en favorisant la croissance de bénéfiques, comme “l’Akkermansia muciniphila”.

Les chercheurs constatent également une augmentation de l'activité de la trypsine pancréatique, permettant d’améliorer la digestion des protéines. Chez les souris, la bromélaïne a également épaissi la muqueuse de l'intestin grêle. (4)

Quelles sont les différences entre la papaïne et la bromélaïne ?

La papaïne ainsi que la bromélaïne sont deux enzymes protéolytiques naturelles. La papaïne, extraite principalement de la papaye, est présente dans le latex de la papaye verte et dans le fruit non mûr. Elle se compose de plusieurs enzymes protéolytiques, dont la papaïne principale.

Quant à la bromélaïne, elle est extraite de l'ananas. Également composée de plusieurs enzymes protéolytiques, dont la bromélaïne principale. Bien que partageant des activités enzymatiques similaires avec la papaïne, la bromélaïne est souvent réputée pour avoir une action protéolytique plus douce.

Le saviez-vous ? Dans une étude réalisée au Municipal College of Dental Sciences, des chercheurs ont observé les effets de la bromélaïne et la papaïne sur la gingivite. Leurs vertus réparatrices constatés sur les patients, qui suivent un traitement orthodontique, suggèrent que la bromélaïne peut être administrée en tant que dentifrice. Une manière de réduire efficacement les risques de plaque et de gingivite !

Kiwi : source insoupçonnée de bromélaïne

Diurétique, laxatif et antiscorbutique, le kiwi, ce délice venu tout droit de Chine, cache bien des secrets. Si l'ananas et la papaye volent souvent la vedette pour leur teneur en bromélaïne, le kiwi mérite tout autant l'attention des amateurs de santé. Outre sa générosité en vitamine C, fibres et antioxydants, le kiwi est riche de cette enzyme digestive bienfaitrice. La bromélaïne, présente en quantité surprenante dans le kiwi, œuvre en silence.

La bromélaïne extraite du kiwi peut avoir un impact positif sur la santé gastro-intestinale en favorisant la digestion des protéines et en réduisant l'inflammation. Ses propriétés anti-inflammatoires, suggèrent un potentiel dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques.

Avec la bromélaïne du Laboratoire Solage, au top de la santé !

La bromélaïne ne cesse d’impressionner grâce à ces multiples bienfaits naturels. Si bien que de nombreux laboratoires s’intéressent à l’actif présent dans l’ananas. C’est le cas du Laboratoire Solage, qui a conçu un produit exceptionnel, une bromélaïne pure 100% naturelle.

NOUS VOUS RECOMMANDONS
Bromélaïne pure - 5000 GDU/g

  Bromélaïne pure (complexe d’enzymes) à 5000 GDU / g issue de tige d’Ananas. Obtenue par extraction à l’eau, sans solvant.

  Gélules végétales gastro-résistantes 100 % naturelles pour protéger la Bromélaïne des sucs gastriques.

  Boîte de 60 gélules véganes. Durée : 30 jours en doses d’entretien. Sans excipient, sans conservateur. Fabriqué en France (Bretagne).

Solage a obtenu, grâce à un processus d’extraction spécifique (décantation, microfiltration de filtration stérile et d’ultrafiltration) une bromélaïne totalement pure. Sans aucun déchet, ni toxicité ! Un moyen unique pour atteindre une standardisation supérieure à 5000 GDU/g, le plus haut niveau de pureté d’activité enzymatique existant.

Références :

  1. A F Walker, R Bundy, S M Hicks, R W Middleton - Bromelain reduces mild acute knee pain and improves well-being in a dose-dependent fashion in an open study of otherwise healthy adults - 2002 Dec, 12587686.
  2. G H Tilwe, S Beria, N H Turakhia, G V Daftary, W Schiess - Efficacy and tolerability of oral enzyme therapy as compared to diclofenac in active osteoarthrosis of knee joint : an open randomized controlled clinical trial - 2001 Jun, 11584936.
  3. J V Castell, G Friedrich, C S Kuhn, G E Poppe - Intestinal absorption of undegraded proteins in men : presence of bromelain in plasma after oral intake - 1997 Jul, 9252520.
  4. Olha Kostiuchenko, Nadiia Kravchenko, Jan Markus, Stephen Burleigh, Olexandr Fedkiv, Ling Cao, Silvia Letasiova, Galyna Skibo, Frida Fak Hallenius, Olena Prykhodko - Effects of Proteases from Pineapple and Papaya on Protein Digestive Capacity and Gut Microbiota in Healthy C57BL/6 Mice and Dose-Manner Response on Mucosal Permeability in Human Reconstructed Intestinal 3D Tissue Model - 2022 Oct 26, 36355110.
  5. S J Taub - The use of Ananase in sinusitis. A study of 60 patients - 1966 Jun, 5930876.

Notre recommandation