Le gras rend-il gros ? Quelles sont les bonnes graisses ?

- Catégories : Magazine

Les conséquences de la guerre contre les graisses

En 2015, les autorités de santé américaines ont affirmé que le cholestérol alimentaire n’était pas mauvais pour la santé. [11]

 

C’était un virage à 180 degrés par rapport à ce qu’elles avaient affirmé jusque-là.

 

Cette nouvelle position a eu un retentissement mondial. La plupart des agences nationales se sont ralliées à cette décision.

 

Et pourtant ! C’était loin d’être gagné !

 

Car entre 1950 et 2015, les médecins, les diététiciens, les autorités sanitaires et les médias ont fait la chasse au gras. [2]

 

Il fallait fuir, les œufs, la viande et les graisses de toutes sortes.

 

Les seuils recommandés de cholestérol ont baissé d’années en années jusqu’à en devenir anormalement bas. [3]

 

Toutes les personnes de plus de 60 ans aux États-Unis se retrouvaient certaines d’avoir une cholestérolémie trop élevée. [4]

 

Cette guerre mondiale contre le cholestérol alimentaire a effrayé plusieurs générations.

Mais quel a été le bénéfice réel de cette politique de santé anti-gras pour les gens ?

 

Entre les années 50 et aujourd’hui, aux États-Unis :

 

- l’obésité est passée de 10% à 35% de la population ; [5,6]

- le diabète de type II est passé de 1% à 9%, soit une augmentation de 900% ! ; [7]

- la mortalité cardiovasculaire est restée élevée avant de baisser dans les années 2000 en raison de la diminution du tabagisme ; la guerre contre le cholestérol a eu peu d’influence sur la santé cardiaque des américains. [8]

 

Dans la même période en France :

 

- l’obésité est passée de moins de 5% à 15%. En 2030, un français sur 5 pourrait être obèse. Il s’agit d’une augmentation semblable à celle que les Américains ont connu. [9]

- le diabète tous types confondus toucherait 5 millions de français en 2020 [10] ;

- les maladies cardiovasculaires restent la 1ère cause de mortalité chez les femmes et la 2e chez les hommes. [11]

 

Ces chiffres montrent que la lutte à mort contre le gras aux États-Unis ou en France n’a PAS amélioré la santé des populations.

 

 

Vive les bonnes graisses !

 

Aujourd’hui, les scientifiques savent que les bonnes graisses sont excellentes pour la santé. [12]

 

Il s’agit des petits poissons gras, des viandes bio, des poules bio nourries avec des graines de lin et des huiles végétales de qualité.

 

Ces bonnes graisses sont même indispensables !

 

Attention toutefois aux gros poissons gras, comme le saumon, le flétan ou le thon, qui sont souvent chargés en métaux lourds !

 

De même, les poissons de la mer du nord sont très intoxiqués.

 

Notez, par ailleurs, que les graisses trans des plats préparés, des produits industriels comme les biscuits ou les viennoiseries et les margarines sont délétères pour votre santé.

 

 

Pas de gras, pas de vitamines !

 

Quand il parle des graisses, votre nutritionniste préfère dire les lipides.

 

Pour lui, c’est l’un des trois grands constituants de votre alimentation avec les protéines et les glucides.

 

Il vous recommande donc chaleureusement de mettre des lipides dans votre assiette !

 

A quoi servent ces bonnes matières grasses ?

 

- vous fournissent de l’énergie ; [13]

- régulent la température de votre corps ; [14]

- vous aident à produire certaines de vos hormones : l’oestrogène, la testostérone et le cortisol par exemple, qui vous aide à contrôler le stress et l’inflammation ; [15]

- permettent à votre corps de fabriquer les membranes cellulaires ; [16]

- donnent à vos muscles le carburant dont ils ont besoin pour effectuer des efforts ; [13]

- vous donnent une sensation de satiété : vous mangerez moins en consommant des bonnes graisses ! [17]

- rehaussent la saveur et la texture des aliments ; [18]

- donnent de l’éclat à votre teint : votre peau est en meilleure santé ! [19]

- nourrissent vos cheveux : leur vitalité y gagne ! [20]

- vous permettent d’assimiler les vitamines A, D, E et K : qui sont dites “liposolubles”, c’est-à-dire “solubles dans les lipides”. [21]

 

La vitamine A joue sur votre vision et votre humeur. [22]

 

La vitamine E est un antioxydant puissant qui vous évite de vieillir prématurément. [23]

 

La vitamine K est nécessaire à votre santé sanguine ; elle vous évite les thromboses et les arrêts cardiaques ! [24]

 

La vitamine D est indispensable à votre immunité et vous permet de vous défendre efficacement contre les virus, notamment respiratoires, y compris le SARS- Cov- 2. [25]

 

Le pouvoir des omégas !

 

Les bonnes graisses alimentaires vous apportent aussi des acides gras dits “essentiels”.

 

Ils sont appelés comme cela parce que votre corps ne peut pas les produire en quantité suffisante alors qu’il en a besoin pour vivre. [26]

 

Vous les connaissez, il s’agit des oméga 3 et des oméga 6.

 

Votre corps a besoin des deux.

 

Les scientifiques disent des oméga 6 qu’ils sont les précurseurs des prostaglandines. [27]

 

Ce sont de petites molécules de graisse, présentes dans de nombreux tissus et liquides de votre organisme et qui favorisent votre immunité. [28]

 

Les oméga 6 sont les garants d’une réaction immunitaire efficace de votre corps. [29] Ils sont comme un accélérateur de l’inflammation. C’est le feu en vous qui tue les microbes.

 

Mais ils ne doivent pas être trop nombreux.

 

La nature leur a associé les oméga 3 pour freiner l’inflammation. [30]

 

La carence en acides gras essentiels : rare et grave

 

La carence en oméga 3 et en oméga 6 peut exister chez certains nourrissons à l’alimentation pauvre. Elle provoque des problèmes de peau, une perte de cheveux et un risque cardiaque. [31]

 

C’est une carence très grave.

 

Heureusement, la plupart des nourrissons autour de vous sont correctement alimentés !

 

Il n’empêche, l’absence d’omégas 3 et 6 serait une catastrophe pour votre organisme !

 

La carence en oméga 3 de plus en plus répandue !

 

La menace qui pèse sur la plupart des Occidentaux est plus spécifique.

 

Leur rapport entre oméga 3 et oméga 6 est déséquilibré.

 

Ce rapport devrait être de 4 oméga 6 environ pour 1 oméga 3. [32]

 

Certaines personnes ont un rapport de 20 à 1 ou de 30 à 1 ou même 0 !

 

Ces personnes ne mangent pas de poisson, pas d’huile de colza et pas d’huile de cameline.

 

Elles consomment de l’huile de tournesol et des produits industriels dont les graisses viennent du maïs, riche en oméga 6.

 

Elles prennent également beaucoup de produits laitiers ou de viandes issus d’animaux nourris aux fourrages de maïs ou de soja, généralement OGM. [33]

 

Voilà pourquoi, d’après l’Agence Nationale de la Sécurité des Aliments (ANSES), 90 % des Français et même 95% des jeunes de 18 à 25 ans manqueraient d’oméga 3 de type DEA et EPA, qui viennent généralement des produits de la mer. [34]

 

Le grand renfort des omégas 3 !

 

Ce constat est une catastrophe sanitaire !

 

Car, les oméga 3 remplissent de nombreuses fonctions dans votre corps et leurs bénéfices pour votre santé sont très importants.

 

S’en passer est une très mauvaise stratégie !

 

En effet, les oméga 3 sont indispensables pour :

 

- la prévention des pathologies cardiovasculaires ; [35]

 

- le fonctionnement de la rétine ; [36]

 

- la santé de votre cerveau : ils vous aident à vous concentrer, à réfléchir, à garder les choses en mémoire, etc. [37]

 

- la régulation de votre système nerveux ;[38]

 

- la diminution de la pression artérielle ; [39]

 

- la baisse du cholestérol dans le sang ; [40]

 

- maintenir votre santé mentale et diminuer ainsi le risque de dépression ; [41]

 

- limiter le risque de démence, de maladie d’Alzheimer et de Parkinson ; [42]

 

- éviter le vieillissement et les la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA); [43]

 

La famille des oméga 3 : les 3 grands types

 

Il existe trois types d’omégas 3.

 

Le précurseur de la famille des oméga 3 est l'acide alpha-linolénique (ALA). C’est un acide gras à chaîne courte. [44]

 

Vous en trouverez dans des aliments tels que l’huile de lin ou les graines de lin, l’huile de noix, l’huile de colza, l’agneau, les haricots de soja cuits ou encore les germes de blé. [44]

 

Votre organisme est capable de transformer une partie de ces ALA en acide gras à chaîne longues, dont il existe deux sortes :

 

les acides eïcosapentaènoïques ou EPA ;

les acides docosahexaènoïques ou DHA.

 

Mais cette conversion des ALA est trop faible pour couvrir vos besoins en EPA et DHA.

 

Les incontournables EPA et DHA

 

Or l’EPA et le DHA ont été étudiés de très près par la science moderne.

 

Il est désormais admis que ces acides gras essentiels ont un effet bénéfique sur :[45]

 

- votre santé cardiovasculaire : ils diminueraient le risque de récidive d’infarctus, maintiendraient normale la pression sanguine. Ils seraient ainsi - utile en cas d’hypertension artérielle ;

 

- votre sang qu’ils fluidifient ;

 

- votre santé articulaire : ils joueraient sur la raideur matinale, sur les douleurs articulaires et pourraient jouer sur l’arthrite rhumatoïde;

 

- votre santé émotionnelle : ils régulent votre humeur ;

 

- votre cerveau : ils renforcent vos capacités cognitives : vous vous concentrez mieux. C’est également bon pour votre mémoire.

 

Le DHA en particulier vous aide à combattre la fatigue des yeux, ce qui est très utile pour tous ceux qui passent du temps derrière leurs écrans ! [46]

 

Le DHA et l’EPA sont également recommandés pour les femmes enceintes, les sportifs et les personnes âgées. [47]

 

Ils vous aident également à lutter contre les lésions musculaires et le vieillissement de vos cellules. [45]

 

Le seul moyen de couvrir vos besoins en EPA et en DHA est de consommer des produits de la mer comme les poissons gras. Pour cela, vous devez prendre du poisson plus de trois fois par semaine.

 

L’alternative est de consommer régulièrement ou par cure des compléments alimentaires de qualité tels que ceux que les laboratoires Solage proposent.

 

Voyage en Antarctique

 

Vous trouverez deux types de compléments alimentaires sur le marché : les huiles de poissons et l’huile de krill.

 

Pour Solage, j’ai opté pour le krill.

 

C’est une solution plus écologique et plus efficace pour votre santé.

 

Nos huiles sont faites à partir de krill antarctique qui s’appelle Euphausia Superba. Cette espèce de petites crevettes vit par essaims d’une extrême densité. On compte parfois plus de 30 000 individus au m3 ! [48]

 

Il y aurait d’après, les spécialistes de l’Antarctique plus de 500 millions de tonnes d'Euphausia Superba qui se renouvellent constamment grâce aux algues qu’elles consomment. Cela en fait l’une des espèces les plus abondantes de la planète. [49]

 

Ainsi, la pêche au krill, qui se fait de manière résiduelle pour les compléments alimentaires, ne présente pas de danger particulier pour l’environnement. C’est par ailleurs, une pêche très encadrée et très surveillée. [50]

 

Paradoxalement, compte tenu de la pression de la pêche exercée sur certaines espèces de poissons, il est en réalité plus écologique de consommer des gélules d’huile de krill que de prendre du poisson en quantité !

 

Faites le plein d’astaxanthine !

 

Les crevettes grandes ou petites ont une belle couleur rouge qui vient de l’astaxanthine.

 

Cette substance vient elle-même des algues. C’est encore elle que l’on retrouve chez les saumons, au bout de la chaîne alimentaire.

 

L’astaxanthine est un des plus puissants antioxydants que nous offre la nature.

En comparaison avec d’autres antioxydants, l’Astaxanthine est :

 

- 6000 fois plus puissante que la Vitamine C,

 

- 100 fois plus puissante que la Vitamine E,

 

- 770 fois plus puissante que la Coenzyme Q10 !

 

Une des ses particularités physiologiques spectaculaire est que là où certains antioxydants agissent soit à l’intérieur ou soit à l’extérieur de nos cellule, l'Astaxanthine a le pouvoir passer des deux côtés de la membrane qui entoure nos cellules:

 

Cette capacité exceptionnelle permet à l’astaxanthine d’agir sur l’ensemble de votre corps y compris de vos yeux et de votre cerveau, ce qui est très rare.

 

L'astaxanthine a par ailleurs une action : [51]

 

- cardio-vasculaire,

- anti-inflammatoire,

- cutanée ;

- neurologique ;

- sur vos yeux ;

- sur vos performances physiques.

 

L’huile de krill Solage : Oméga assimilable et astaxanthine !

 

La spécificité de Solakrill, notre huile de krill, est qu’elle est 100% saine pour votre organisme.

 

Pas de résidus toxiques !

 

Notre huile de Krill est produite sans solvant chimique contrairement à la plupart des marques présentes sur le marché, selon un procédé breveté.

Naturellement, le Krill n’est pas contaminé par les PCB et autres métaux lourds présents dans l’eau de mer et les huiles de poissons.

 

Des Omégas 3 sous forme de phospholipides pour une efficacité inégalée

 

Les omégas 3 peuvent exister sous 3 formes:

 

- Esters d’Oméga 3 : il s’agit d’Oméga de synthèse retrouvé dans beaucoup de compléments ultra dosé en Oméga: en réalité, ceux-ci ne sont pratiquement pas assimilés,

 

- Triglycérides d’Oméga 3 : ceux de l’huile de poisson: moyennement assimilables et peu digestes,

 

- Phospholipides d’Oméga 3. C’est cette forme présente dans notre huile de Krill qui les rend 3 fois plus assimilables que ceux de l’huile de poisson !

Grâce au phospholipides, même une petite quantité d’EPA et de DHA peut être efficace pour votre corps.

 

De plus, les phospholipides d’Oméga 3 se digèrent facilement contrairement à ceux de l’huile de poisson: ils viennent se mélanger directement au contenu de l’estomac plutôt que de se retrouver à flotter à la surface et entraîner des remontées désagréables.

 

C’est pour cela que nous avons choisi de proposer un produit pur avec 500 mg d’huile de Krill par capsule et surtout pas de mélange avec de l’huile de poisson.

 

7 fois plus d’Astaxanthine que dans les autres huiles de Krill

 

Solakrill contient sept fois plus d’astaxanthine que les autres huiles de Krill.

 

Cette grande quantité d’Astaxanthine garantit une protection parfaite des Oméga 3, une assimilation renforcée et permet de bénéficier du formidable potentiel de ce pigment rouge.

 

On peut le reconnaître visuellement en comparant Solakrill à d’autres huiles de Krill : Solakrill est beaucoup plus foncé que les autres huiles grâce à ce taux inégalé.

 

Solakrill a fait l’objet d’études scientifiques

 

Notre huile de krill a été utilisée dans le cadre d’une étude menée sur 90 patients souffrant d’arthrite rhumatoïde ou d’arthrose. [52]

 

Les médecins ont demandé aux patients de ne plus prendre leurs anti-inflammatoires le temps de l’étude.

 

Ils ont constitué deux groupes.

 

Le premier a consommé notre huile de krill.

 

Le deuxième a pris un placebo.

 

Résultat, chez ceux qui ont consommé l’huile de krill, les marqueurs de l’inflammation ont chuté de 30% alors qu’ils ont augmenté de 25% dans le groupe placebo. [52]

 

Le groupe “placebo” souffrait plus, le groupe “huile de krill” souffrait moins.

 

Une autre étude menée avec notre huile a montré que notre produit permettait de diminuer le syndrome prémenstruel. [53]

 

Les bienfaits santé de Solakrill en résumé :

 

- aide à réguler votre cholestérol et à protéger votre coeur et vos vaisseaux sanguins ;

 

- est utile pour votre cerveau et vos capacités cognitives ;

 

- contient de l'astaxanthine qui est un puissant antioxydant ;

 

- accompagne vos douleurs aux articulations ;

 

- est un excellent complément alimentaire "anti-âge" ;

 

- permet d’hydrater la peau et améliorer son élasticité pour une peau plus lisse,

 

- réduit le syndrome prémenstruel.

 

Rééquilibrer votre rapport entre Oméga 3 et Oméga 6 avec Solakrill

 

Dans une capsule de Solakrill le rapport entre omégas est de :

 

15 oméga 3

 

pour :

 

1 Oméga 6

 

et

 

6 Oméga 9


 

Je le souligne car dans une huile de poisson, le rapport Oméga 3 / Oméga 6 est seulement de 5/1.

 

Ainsi, seulement 2 capsules de Solakrill par jour, vous renforcent vos niveaux omégas 3 par rapport à vos oméga 6.

 

C’est donc une manière toute simple et très efficace de rééquilibrer les acides gras essentiels dans votre corps.

 

J’ajoute que les capsules Solakrill protègent les omégas 3 qu’elles contiennent de l’oxydation grâce à un procédé d'encapsulation breveté (Lipcaps®).

 

Ce système vous garantit qu’il n’y a pas d’air et donc pas d’oxygène dans vos capsules. Elles se conservent donc très bien et n’ont presque qu’aucune odeur.

 

Vous bénéficiez ainsi d’un apport direct et assimilable en huile de krill de qualité.

 

Comment prendre Solakrill ?

 

Il suffit de prendre 2 capsules par jour, au cours du repas, de préférence le matin si vous prenez un “solide” petit-déjeuner.

Dans le cas contraire, il est préférable de les prendre au cours du déjeuner ou même du dîner.

 

Nous vous conseillons de prendre Solakrill au long cours car ce complément ne modifie pas votre métabolisme. Il permet de le rééquilibrer face aux carences de l’alimentation moderne.

 

A partir de 68 centimes par jour !

 

Chaque boîte dure 1 mois ( 60 capsules) et coûte 23,9€ à l’unité et ce prix est dégressif :

 

- 21,99€ / boîte pour 3 boîtes (5,73€ d’économies + livraison gratuite),

 

- 20,32€ / boîte pour 6 boîtes (21,48€ d’économies + livraison gratuite).


Vous ne trouverez pas moins cher pour ce niveau de qualité !

 

Normalement, ce prix est beaucoup plus élevé (entre 30 et 50€).

 

Commet faisons nous pour proposer de la qualité à ce prix ?

 

- Nous ne dépendons pas de multiples intermédiaires, nous achetons et conditionnons directement pour Solage. Cela nous permet de vous donner les économies réalisées.

 

- Nous ne cherchons pas à nous enrichir sur la santé de nos clients.


Pour découvrir Solakrill, il vous suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous

Article rédigé par Carole - directrice scientifique des laboratoires Solage