Les bienfaits du glutathion pour la santé

Les bienfaits du glutathion pour la santé

Puissant antioxydant, le glutathion a de réels bienfaits sur la santé. Encore assez peu connue du grand public, cette molécule est pourtant de plus en plus étudiée. Mais de quoi s’agit-il et comment agit-il sur l’organisme ?

Qu'est-ce que le glutathion ?

Découvert en 1888, le glutathion est une molécule présente naturellement dans l’organisme. Cette molécule est également présente dans les plantes, les cellules animales et les champignons. À noté que le glutathion dispose de deux formes : la forme oxydée (GSSG) et la forme réduite (GSH). Le plus souvent, c'est cette dernière qui est mise en avant. 
 
Le glutathion est produit par le foie et les cellules nerveuses du système nerveux central et est composé de trois acides aminés :  

  1. la L-cystéine, 
  2. la glycine et le  
  3. L-glutamate

Le glutathion est un antioxydant endogène, c'est-à-dire qu’il est produit par nos cellules. En effet, contrairement à la plupart des antioxydants dits "exogènes"qui proviennent des fruits et des légumes, le glutathion est produit dans les cellules du foie. Cependant, il peut aussi être apporté par l’alimentation ou par des compléments alimentaires.  
 
Composé de 3 différents acides aminés, il agit sur : 

  1. la création de l’ADN, base des protéines et des cellules 
  2. la régénération des vitamines C et E  
  3. l’action de certaines enzymes 

Concrètement, il sert à éliminer les radicaux libres en agissant sur le cycle de reproduction des cellules et en stoppant le processus d’oxydoréduction. Il aide ainsi à la régulation du système de défenses naturelles et participe au fonctionnement normal du foie et de la vésicule biliaire dans le métabolisme des graisses.

Quels sont ses bienfaits pour l'organisme ?

Puissant antioxydant 

Le stress oxydatif survient lorsqu'il y a un déséquilibre entre la production de radicaux libres et la capacité de l'organisme à les combattre. Bien que l’oxydation soit un processus normal de l’organisme, des niveaux trop élevés de stress oxydatif peuvent être un précurseur de plusieurs maladies, parmi lesquelles figurent :

À cet effet, le glutathion possède de puissantes vertus antioxydantes. Il agit en particulier contre le vieillissement cellulaire en protégeant l’organisme des effets néfastes des radicaux libres, pouvant provoquer les maladies citées plus haut. 

En protégeant les cellules de l’organisme, le glutathion peut être aussi utilisé à des fins cosmétiques. En effet, ce dernier peut être utile pour protéger la peau contre l'apparition des rides précoces et les taches brunes de vieillesse. En agissant sur les radicaux libres, il préserve la jeunesse de la peau tout en réduisant la production de la mélanine.

Élimination des toxines 

L’action du glutathion en tant que barrière contre les toxines n’est plus à prouver. En effet, son potentiel détoxifiant est reconnu et peut être bénéfique à plusieurs égards :

  • Pour éliminer les toxines et métaux lourds présents dans l’environnement et dans l’alimentation  
  • Suite à une prise prolongée de médicaments 
  • En cas de régime alimentaire déséquilibré ou de consommation excessive d’alcool 

En plus de limiter l’accumulation de toxines dans l’organisme, il contribue à leur élimination.  Pour ce faire, il se lie aux toxines issues des xénobiotiques – lesquelles sont présentes dans les métaux lourds, les pesticides, les additifs alimentaires et les médicaments – pour les transformer en composés hydrosolubles. Ces derniers sont alors éliminés par voie biliaire ou urinaire.

Le glutathion protège le foie

Le glutathion est particulièrement concentré dans le foie, où il protège les hépatocytes de molécules toxiques d'origine exogène ou endogène (générées lors du métabolisme de certains xénobiotiques, comme certains médicaments, par exemple le paracétamol).

Au contact de ces molécules toxiques, le glutathion est éliminé avec ces dernières et doit se régénérer. C’est pourquoi une concentration excessive de substances toxiques dans le foie peut appauvrir les niveaux tissulaires de glutathion, entraînant de graves lésions hépatiques. Sans surprise, en clinique, le glutathion réduit est administré par voie intraveineuse comme antidote direct et "rapide" à l'empoisonnement au paracétamol.

Il pourrait améliorer la fonction digestive

De récentes études menées sur le glutathion ont mis en évidence son rôle sur les fonctions digestives. En effet, son champ d’action concerne également les cas d’intolérances alimentaires et les gastrites. Il agit en cas d’inflammation du système digestif, notamment face à des ulcères de l'estomac, de pancréatite, mais aussi de colite, rectocolite et de maladie de Crohn.

Pourquoi faire une cure de glutathion ?

Certes, l’organisme peut produire du glutathion tout seul, contrairement aux autres antioxydants. Néanmoins, il arrive que cette production ne parvient pas à couvrir l’ensemble des besoins de notre organisme. Par ailleurs, il faut noter que la production naturelle de glutathion diminue avec l’âge, dès 20 ans

Le glutathion liposomal

Bien que cet antioxydant gagne encore à être connu, il existe des formules efficaces, dont la plus recommandée reste le glutathion liposomal. Présentée sous forme liquide, les molécules sont protégées par une microsphère résistante aux sucs digestifs, aux enzymes et aux sels biliaires. Ce qui permet une meilleure assimilation par l’organisme.  

Ainsi, la molécule agit directement sur les cellules pour préserver au mieux notre capital santé. De plus, sans sa forme liposomal, le glutathion est détruit dans le système digestif, le rendant peu assimilable. Jusqu'à l’apparition du glutathion liposomal, il fallait donc recourir aux injections de glutathion pour bénéficier pleinement de son efficacité.

Références : 

  1. Joseph Pizzorno - Glutathione ! - Integr Med (Encinitas) -  2014 Feb - 13(1): 8–12.
  2. Jason Allen, Ryan D. Bradley - J Altern Complement Med - 2011 Sep ; 17(9): 827–833.
  3. Maria Dorotéia Borges-Santos, Fernando Moreto, Paulo Camara Pereira, Yong-Ming Yu - Plasma glutathione of HIV+ patients responded positively and differently to dietary supplementation with cysteine or glutamine - Nutrition - Jul 2012 ; 28 (7-8):753-6
  4. Yasushi Honda, Takaomi Kessoku, Yoshio Sumida, Takashi Kobayashi, Takayuki Kato, Yuji Ogawa, Wataru Tomeno, Kento Imajo, Koji Fujita, Masato Yoneda, Koshi Kataoka, Masataka Taguri, Takeharu Yamanaka, Yuya Seko, Saiyu Tanaka, Satoru Saito, Masafumi Ono, Satoshi Oeda, Yuichiro Eguchi, Wataru Aoi, Kenji Sato, Yoshito Itoh, and Atsushi Nakajima -  Efficacy of glutathione for the treatment of nonalcoholic fatty liver disease: an open-label, single-arm, multicenter, pilot study - BMC Gastroenterol. 2017; 17: 96.
  5. Ismail Hakki Kalkan and Murat Suher - The relationship between the level of glutathione, impairment of glucose metabolism and complications of diabetes mellitus - Pak J Med Sci - 2013 Jul-Aug ; 29(4): 938–942.
  6. Janet K. Kern - David A. Geier, James B. Adams, Carolyn R. Garver, Tapan Audhya and Mark R. Geier - A clinical trial of glutathione supplementation in autism spectrum disorders - Med Sci Monit - 2011 ; 17(12): CR677–CR682.

Produits associés :