Problèmes de prostate : les remèdes naturels à connaître

Problèmes de prostate : les remèdes naturels à connaître

Dès la soixantaineprès de 65 % des hommes souffrent d’hypertrophie au niveau de la prostate (augmentation anormale de volume d'un organe). Plus généralement, à partir de 50 ans, les problèmes de prostate deviennent quasi systématiques chez la gent masculine. Il existe malgré tout des remèdes naturels capables d’aider les hommes à se sentir mieux. Dans cet article, nous découvrirons des remèdes naturels efficaces pour la prostate et à la portée de chacun.

La prostate ? Qu’est-ce que c’est exactement ?

Petite glande de l’appareil reproducteur et urinaire masculin, la prostate est située sous la vessie et devant le rectum. Entourant l'urètre, une prostate normale pèse environ 20 à 25 g. La principale fonction de la prostate est de sécréter ainsi que de stocker le liquide séminal (un constituant du sperme).

Chez l’homme, la prostate est l’un des principaux organes touchés par le cancerOrgane essentiel, la prostate ne se développe pas pendant l’enfance, mais double de taille dès la puberté. Pour imager cela, à 20 ans, la prostate fait la taille d’une noix. En revanche, à partir de 80 ans, elle fait la taille d’un pamplemousse.

Les différentes maladies de la prostate

Comme précisé précédemment, au fil des années et des changements hormonaux, la prostate grossit. En grossissant, elle s’appuie sur la vessie et sur l’urètre, gênant ainsi le tuyau qui conduit l’urine jusqu'à sa destination finale…

Fragile et sensible, la prostate est sujette à plusieurs maladies bénignes comme malignes. Dans une situation dite bénigne, la glande masculine peut être touchée par une hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). Bien qu'anodine, cette maladie reste contraignante :

  • Vessie sous pression, ce qui provoque un besoin plus fréquent d’uriner
  • Urètre comprimé qui freine la sortie de l’urine
  • Jet urinaire faible
  • Risque de subir des fuites et des gouttes retardataires
  • Risque d’infections urinaires
  • Manque de sommeil (besoin d’uriner plusieurs fois par nuit) 
  • Risques de troubles érectiles.
  • Risque (rare) de ne plus pouvoir uriner
  • etc…

Dans une situation plus grave, la prostate peut être touchée par un cancer ou une prostatite (inflammation). Très rare avant 50 ans, l’incidence d’un cancer au niveau de la prostate augmente progressivement avec l’âge. L’âge moyen au moment du diagnostic est de près de 70 ans. Répandu chez la gent masculine, on dénombrait en 2011 plus de 55 000 cas de cancer de la prostate.

Les “remèdes” naturels à connaître

Pour éviter les désagréments au niveau de votre vessie ou soulager au mieux votre prostate, des “remèdes” naturels existent. Ces solutions naturelles ont des effets bénéfiques sur la prostate qui ont été analysés et décrits dans le cadre de nombreuses études scientifiques.

Le sabal : l’ami des hommes

Officiellement reconnu comme utile pour la prostate et les affections des voies urinaires, le sabal ou palmier nain de Floride est un arbre d’Amérique centrale. La particularité de cet arbre est qu’il résiste au froid. La température peut descendre en dessous de - 15 degrés sans que ce palmier meure.

La plupart du temps, le palmier nain de Floride pousse dans les régions dîtes marécageuses (Antilles, Caroline du Nord, Alabama, Texas, Floride…). Riche en fibres, le fruit du sabal est utilisé pour concevoir des paniers, des brosses ou tout simplement du cordage.

Le Serenoa Repens (nom scientifique du sabal) est souvent utilisé en médecine traditionnelle et en phytothérapie pour les traitements de la prostate. Après plusieurs études scientifiques sur le sujet, des chercheurs ont pu démontrer les effets bénéfiques du sabal sur la prostate. Par exemple, une réduction de la nycturie (se réveiller une ou plusieurs fois au cours de la nuit pour urine) ou une amélioration significative du débit de pointe.

Graine et huile de pépins de citrouille : le trésor des Amérindiens

Originaires d’Amérique du Nord et du Sud, les graines de citrouilles étaient utilisées comme diurétiques il y a des milliers d’années par les colons d'Amérique du Nord et les cherokees. Quant à l’huile de pépins de citrouille, c’est au départ des pépins qui pressés donnent cette solution liquide.

Chacune dans son domaine, Graines et huile de pépins de citrouilles apportent leurs bienfaits au corps humain. Les graines soulagent les symptômes de la vessie irritable et diminuent les troubles de la miction. Hormis la prostate, les graines sont un atout pour le corps. Elles sont riches en vitamine E pour la circulation sanguine, en zinc pour le système immunitaire et en vitamines du groupe B. L’huile quant à elle est un anti-inflammatoire prostatique, mais pas que : 

  • Anti-carie
  • Régénérant cutané
  • Riche en acides gras et en vitamines
  • Etc.

Comme pour le sabal, plusieurs études scientifiques ont été réalisées afin de démontrer les bienfaits des graines et des huiles de pépins de citrouilles. Les conclusions sont les suivantes : Les graines de courge favorisent la diminution de l'hypertrophie de la prostate, stimulent la vessie et empêchent les inflammations. 

Hormis le sabal, les graines et huile de pépins de citrouille, il existe d’autres nutriments naturels à favoriser dans l’alimentation. Ces nutriments ont pour but d'aider à prévenir les formes les plus graves des maladies de la prostate. Parmi eux, on retrouve de la vitamine E, du zinc ou encore de la lycopène.

Solaman : trois remèdes naturels dans un complément alimentaire

Afin d’optimiser au mieux votre santé, les laboratoires Solage ont conçu un produit unique et naturel associant les deux remèdes naturels découverts un peu plus tôt. Nommé Solaman, ce complément alimentaire est utile pour la santé en général et pour renforcer le travail fait autour de la prostate.

Solaman est un produit complet. Ainsi, avec deux gélules par jour de Solaman vous consommez (en plus de 320 mg de Palmier nain et 320 mg de Courge) :

  • 30 mg de vitamine E, soit 250 % des AJR (apports journaliers) : la vitamine E joue un rôle déterminant dans la protection des membranes cellulaires. C’est un antioxydant très puissant. Elle est également anti-inflammatoire, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Elle vous permet de faire du bien à l’ensemble de votre organisme et notamment le cœur et la prostate.
  • 10 mg de zinc, soit 250 % des AJR : le zinc est un minéral qui joue sur plus de 300 réactions enzymatiques dans votre corps. Il est essentiel à votre immunité et au bon fonctionnement de vos cellules. C’est un antioxydant et un antiviral. Il protège votre corps, ce qui indirectement est bon pour votre prostate. Il fera également du bien à votre peau, vos ongles et vos cheveux. 
  • 5 mg de lycopène : Il s’agit d’un caroténoïde, c’est-à-dire d’un pigment naturel qui donne une couleur orange et rouge aux végétaux. C’est un antioxydant naturel et efficace que l’on trouve, par exemple, dans les tomates et les melons d’eau.
  • 7,5 μg de vitamine D3, soit 150 % des AJR : indispensable à votre immunité, la vitamine D3, est essentielle au fonctionnement de votre métabolisme et de vos hormones. Elle constitue le remède préventif par excellence. On la conseille dans de nombreuses situations comme les troubles thyroïdiens, le psoriasis, le rachitisme, la santé des dents et des os, la prévention des cancers, du diabète et des maladies inflammatoires de l’intestin. 


Références :  

  1. M Barry, C Roehrborn - Management of benign prostatic hyperplasia - Annu Rev Med - 1997 ; 48:177-89.
  2. S J Berry, D S Coffey, P C Walsh, L L Ewing - The development of human benign prostatic hyperplasia with age - J Urol - 984 Sep ; 132(3):474-9.
  3. Geovanni Espinosa - Nutrition and benign prostatic hyperplasia -  Curr Opin Urol - 2013 Jan ; 23(1):38-41.
  4. Eszter Csikós, Adrienn Horváth, Kamilla Ács, Nóra Papp, Viktória Lilla Balázs, Marija Sollner Dolenc, Maša Kenda, Nina Kočevar Glavač, Milan Nagy, Michele Protti, Laura Mercolini, Györgyi Horváth and Ágnes Farkas - Treatment of Benign Prostatic Hyperplasia by Natural Drugs - Molecules - 2021 Dec ; 26(23): 7141.
  5. J Kondás 1, V Philipp, G Diószeghy - Sabal serrulata extract (Strogen forte) in the treatment of symptomatic benign prostatic hyperplasia - Int Urol Nephrol - 1996 ; 28(6):767-72.
  6. James Tacklind , Roderick MacDonald , Indy Rutks and Timothy J Wilt - Serenoa repens for benign prostatic hyperplasia - Cochrane Database Syst Rev - May 10 ; 
  7. Rocco Damiano, Tommaso Cai, Paolo Fornara, Corrado Antonio Franzese, Rosario Leonardi, Vincenzo Mirone - The role of Cucurbita pepo in the management of patients affected by lower urinary tract symptoms due to benign prostatic hyperplasia: A narrative review - Arch Ital Urol Androl - 2016 Jul 4; 88(2):136-43.
  8. Nikan Zerafatjou, Mohammadali Amirzargar, Mahdi Biglarkhani, Farzaneh Shobeirian, Ghazal Zoghi - Pumpkin seed oil (Cucurbita pepo) versus tamsulosin for benign prostatic hyperplasia symptom relief: a single-blind randomized clinical trial - BMC Urol - 2021 Oct 19 ; 21(1):147.

Produits associés :