Quelles sont les vertus de la canneberge face aux infections urinaires ?

Quelles sont les vertus de la canneberge face aux infections urinaires ?

Avec une consommation, par personne et par an, estimée à 1.15 kilo, la canneberge est aujourd'hui devenue un fruit incontournable sur le continent américain. Dans les années à venir, cette petite baie charnue devrait également se démocratiser en Europe. Prisée pour son goût sucré et acide, la canneberge est aussi réputée pour ses vertus antioxydantes ainsi que sa capacité à prévenir les infections urinaires.

Malgré tout, la canneberge reste pour le moment un fruit méconnu, dans l'ombre d’autres baies, telles que la myrtille ou le bleuet. Alors, qu’est-ce que la canneberge et quelles sont ses vertus face aux infections urinaires ?

Qu’est-ce que la canneberge ? 

Plante vivace à la croissance lente, la canneberge est une espèce rampante appartenant à la famille des Éricacées (famille de plantes à fleurs regroupant près de 1350 espèces). Originaire d’Amérique du Nord, elle aime s’épanouir dans les régions humides (marais, tourbières…) et à la particularité de résister à des températures particulièrement basses.

Doté de petites feuilles et de rameaux (courtes branches) minces, le végétal dépasse très rarement les 30 centimètres de hauteur. Très résistante, la plante peut vivre aisément plus d’une centaine d’années, si elle est bien cultivée. À floraison, entre fin septembre et mi-octobre, l’arbuste donne de petites baies rouge clair, également nommées canneberges.

Baie ronde, mesurant à maturité entre 1 et 2 cm de diamètre, le fruit de la canneberge possède plusieurs surnoms différents (cranberry, grande airelle rouge d’Amérique du Nord, Pois de fagne, Pomme des prés…). En langage amérindien, la canneberge est nommée atoca.

Histoire et origine de la culture de canneberge 

Pendant la colonisation, les colons européens, se déplaçant aux quatre coins du pays, trouvent des plans de cranberry dans les provinces maritimes et dans une grande partie des régions d'Amérique (Indiana, Virginie, Pennsylvanie, New Jersey...). Ces baies, alors inconnues chez les colons occidentaux, étaient déjà utilisées par les autochtones pour se nourrir et confectionner des remèdes naturels.

Intéressés par cette découverte, les colons ont par la suite été impressionnés par la durée de conservation de la canneberge, qui peut aisément survivre d'une récolte à l’autre. Dès les années 1810, la culture de canneberge débute. Elle démarre en Amérique du Nord, dans des endroits propices à son évolution, pour ensuite se développer dans plusieurs provinces américaines (Oregon, État de Washington, Wisconsin, Massachusetts…). Voisin des USA, le Canada va également entamer la production de cranberry en y implantant d’importantes cultures au Québec et en Colombie-Britannique. 

Grands consommateurs de cranberry, les USA et le Canada sont également les deux plus gros producteurs de ce fruit carmin. À eux deux, ils représentent 95 % de la production mondiale de canneberge.

Les vertus de la canneberge face aux infections urinaires ?

Fruit charnu riche en vitamine C, la canneberge possède plusieurs vertus notables, capables d’épauler l'organisme et de garantir le bon fonctionnement de ce dernier. À commencer par son apport en cas d’infections urinaires, où la canneberge s’illustre comme un véritable désinfectant des voies et parois urinaires, souvent contaminé par l’Escherichia Coli. Une telle prouesse est alors possible grâce aux antioxydants (les proanthocyanidines), présents en grande quantité dans la cranberry. Ils tapissent les parois du système urinaire et par la même occasion empêchent les bactéries pathogènes de s’y fixer.

Autre capacité de la canneberge face à la cystite, son pouvoir défensif face à une potentielle récidive de l’infection. La petite baie permettrait de protéger l’organisme à hauteur de 90 % contre les germes pathogènes tentant d’infecter à nouveau le système urinaire. Cette faculté protectrice a d’ailleurs été le sujet d’une étude, réalisée en 2017 par 4 scientifiques d’origine chinoise (Zhuxuan Fu, DeAnn Liska, David Talan et Mei Chung). Cette étude visait plus précisément à démontrer que la canneberge réduirait le risque de récidive d'infection des voies urinaires chez des femmes en bonne santé. Pourquoi centrer cette étude sur la gent féminine ? Car les femmes ont un risque de 50 % d’attraper une infection urinaire au cours de leur vie et environ 20 à 30 % de subir une récidive. Les résultats de l’analyse ont suggéré que la canneberge pourrait être efficace pour prévenir la récidive des infections urinaires. 

Une autre étude, cette fois-ci pleinement centrée autour de l’efficacité de la canneberge a été réalisée en 2011. Articulé autour de 60 sujets féminins, âgés de 18 à 40 ans, cet essai clinique d’une durée de 90 jours avait pour objectif de démontrer l'efficacité d'une poudre de canneberge standardisée sur les infections des voies urinaires, touchée par l’E. coli. Réussite scientifique approuvée, la fin de l’étude a permis de souligner l’efficacité de la poudre de canneberge à réduire en toute sécurité le nombre de personnes positives.

Si malgré tout l’infection arrive à ses fins, et qu'elle vous mène la vie dure, restez serein. La canneberge peut également être efficace dans une telle situation, comme le démontre cette étude espagnole de grande ampleur réalisée en 2021, et être par la suite accompagnée d’un traitement de fond, à base d'antibiotiques ou d’autres aliments vertueux

L’une des plus grandes force de la canneberge est sa capacité de consommation, déclinable sous plusieurs formes, toutes aussi différentes les unes que les autres : 

  • Jus
  • Gélule
  • Confiture
  • Poudres de fruits
  • Fruit séché
  • Compléments alimentaires
  • Etc.

Sans doute le plus populaire, le jus de canneberge est aujourd'hui un allié de taille dans les régimes détox. Au-delà de son pouvoir détoxifiant, le jus de canneberge est connu pour être utile face aux infections urinaires. Malgré tout, boire seulement du jus de canneberge n’est pas suffisant. Le jus de canneberge est davantage efficace dans un registre de prévention et non dans un registre de solution face à la maladie urinaire. 

La canneberge : un atout naturel pour les nutraceutiques

Véritable atout pour assurer la bonne santé d’un individu, la canneberge a rapidement été mise sous les projecteurs des Laboratoires spécialisés en complément alimentaires. Ces derniers ont alors pu concevoir des produits efficaces et naturels centrés sur le mécanisme urinaire, la plus grande force de la canneberge.  

Avant tout, il est important de comprendre que tous les extraits naturels ne se valent pas, chacun possédant des caractéristiques uniques. Parmi eux, on peut citer Pacran®, un extrait unique de canneberge, obtenu à partir du fruit entier (peau, jus, graines…) de ce dernier. Plusieurs fois breveté, Pacran® est beaucoup plus efficace que d’autres extraits. Selon diverses études. Pacran® serait même efficace pendant 24 h, là où l’efficacité d'autres extraits riches en PACs (proanthocyanidines) s’arrête au bout de 6 à 9 h

Si spécial, la principale force de cet extrait est d’empêcher l’adhérence des bactéries nuisibles sur les voies urinaires. Pacran® est alors prisé utilisé dans certains nutraceutiques Comme c’est le cas avec Solberry, un produit naturel des Laboratoires Solage. Conçu à partir d’Hibiscus (200 mg) de vitamine C (180 mg) et bien évidement de Canneberge (500 mg), Solberry à pour mission d'empêcher la prolifération des bactéries nocives et de limiter la capacité de ces dernières à se fixer aux cellules des voies urinaires.

Solberry à également la particularité d’agir en limitant la croissance des bactéries nocives connues sous le nom d’E.Coli et C.Albicans. Ces deux agents pathogènes sont, en général, les principaux coupables des infections urinaires. Empêcher leur croissance est une sorte de traitement de fond, capable d’aider l'organisme sur le long terme. Selon les études réalisées, Solberry est efficace sur 95 % des causes d'infection urinaire et divise par 4 le risque d’attraper une infection urinaire.

Les Laboratoires Solage ont rapidement compris que la bonne santé de la sphère intime est essentielle pour le bien mental et physique d’un être humain. C’est pourquoi la gamme de produits sur la sphère intime s’adapte à tous et reste à la portée de chacun. Par exemple, en cas de problème lié à la prostate, Solage a pu concevoir un produit nommé Solaman, une formule puissante et naturelle, réservée cette fois-ci à la gent masculine, qui agit sur le bien de la vessie ainsi que de la prostate.

Références : 

  1. Zhuxuan Fu, DeAnn Liska, David Talan, Mei Chung - Cranberry Reduces the Risk of Urinary Tract Infection Recurrence in Otherwise Healthy Women: A Systematic Review and Meta-Analysis - J Nutr - 2017 Dec ; 147(12):2282-2288.

  2. Seyed Fazel Nabavi, Antoni Sureda, Maria Daglia, Morteza Izadi, Seyed Mohammad Nabavi - Cranberry for Urinary Tract Infection: From Bench to Bedside - Curr Top Med Chem. 2017 ; 17(3):331-339.

  3. Iqbal Singh, Lokesh Kumar Gautam, Iqbal R Kaur - Effect of oral cranberry extract (standardized proanthocyanidin-A) in patients with recurrent UTI by pathogenic E. coli: a randomized placebo-controlled clinical research study - Int Urol Nephrol - 2016 Sep ; 48(9):1379-86.

  4. N Cimolai, T Cimolai - The cranberry and the urinary tract - Eur J Clin Microbiol Infect Dis - 2007 Nov ; 26(11):767-76.

  5. R G Jepson, L Mihaljevic, J Craig - Cranberries for treating urinary tract infections - Cochrane Database Syst Rev - 2000 ; 1998(2):CD001322.

  6. Ângelo Luís, Fernanda Domingues, Luísa Pereira - Can Cranberries Contribute to Reduce the Incidence of Urinary Tract Infections ? A Systematic Review with Meta-Analysis and Trial Sequential Analysis of Clinical Trials - J Urol - 2017 Sep ; 198(3):614-621

  7. Sarah Roller - Consumption of Cranberry Products and Reduced Risk of  Recurrent Urinary Tract Infection in Healthy Women - U.S. Food Drug Administration - July 21, 2020 

  8. Kévin C Maki, Kerrie L Kaspar , Christina Koo , Linda H Derrig , Arianne L Schild , Kalpana Gupta - Consumption of a cranberry juice beverage lowered the number of clinical urinary tract infection episodes in women with a recent history of urinary tract infection - The American Journal of Clinical Nutrition - June 2016 ; Volume 103 Pages 1434–14   42

  9. Juan Florencio Macías-Núñez, Carmen Pablos-Hernández, Jesús Cuadrado-Blanco, Guzman Tamame-González, Agapito Gomez - Villa, del Cañizo-Álvarez del Cañizo-Álvarez, Carlos Guido Musso - Cranberry dosed extract: An effective therapy for recurrent Escherichia coli cystitis in elderly patients. The GerHogar Cysticlean® study: Extracto dosificado de arándano rojo: una terapia eficaz para la cistitis recurrente por Escherichia coli en pacientes de la tercera edad. El estudio GerHogar Cysticlean -  ORIGINAL INVESTIGATION ARTICLES - 2021 ; VOL. 8 NO. 1

  10. R. Raz, B. Chazan, M. Dan - Cranberry Juice and Urinary Tract Infection - Clinical Infectious Diseases - 2004 - Volume 38, Issue 10, Pages 1413–1419

Produits associés :