Quels sont les différents types de collagène ?

Quels sont les différents types de collagène ?

Le collagène joue un rôle important parmi les protéines structurelles de notre corps : il a pour fonction de connecter, de soutenir et de nourrir les tissus et les organes. Il existe plusieurs types de collagène, nous verrons dans cet article quels sont les 4 principaux types et quelles sont leurs particularités.

Qu’est-ce que le collagène ?

Le collagène naturel est une protéine importante et abondante du corps humain et compose principalement la structure des os, les dents, les cartilages, les tendons, les ligaments, la cornée, la peau et les vaisseaux sanguins. En outre, sachez qu’il représente plus de 30 % des protéines totales du corps et est le composant principal de notre tissu conjonctif. 

Il se compose de 3 chaînes de protéines qui se lient pour former une triple hélice. Il se compose de 3 types d’acides aminés : 

  • La glycine
  • La proline
  • l'hydroxyproline, qui au cours de la vie ont la particularité de toujours se renouveler, mais à des moments différents.

Près d’un tiers est constitué de glycine, 15 à 30 % sont constitués de proline et d'hydroxyproline. Ce dernier assure la stabilité du collagène grâce à des liaisons hydrogène avec les molécules d’eau. Sa diminution ou sa variation entraîne des maladies de diverses natures.

Par exemple, des mutations dans le collagène de type 1 peuvent entraîner une ostéogenèse imparfaite ou un syndrome de l’os de verre.

Quels sont les différents types de collagène ?

Il existe 28 différents types de collagène. Cependant, les types de collagène les plus étudiés sont les types 1, 2 et 3 et 4. Voici un bref aperçu des principaux types : 

  • Collagène de type 1, (environ 90 % du collagène total)
  • Collagène de type 2, essentiel pour le tissu cartilagineux
  • Collagène de type 3, présent dans le derme et les parois des vaisseaux sanguins
  • Collagène de type 4, a des fonctions de soutien et est un composant de la membrane basale

Le collagène de Type 1

C’est le type de collagène le plus répandu dans le corps et est généralement considéré comme le meilleur allié de la peau. Les niveaux de collagène de type 1 commencent à diminuer vers 25 ans.

Or, parce qu’il est très abondant dans les tissus conjonctifs, sa diminution entraîne une perte de fermeté de la peau, l’apparition de ridules, des ongles plus fragiles et des cheveux plus fins et cassants. On comprend alors mieux pourquoi ce type de collagène est un principe actif particulièrement étudié par l’industrie cosmétique.

Pour autant, le collagène de type I n’est pas seulement une substance liée à la beauté, car c’est aussi un composant majeur des tendons, des organes et des os. C’est pourquoi il est essentiel à la santé en général.

Le collagène de Type 2

Bien qu’un peu moins répandu dans le corps que le collagène de type 1, le collagène de type 2 n’en est pas moins important. En effet, c’est le composant principal des cartilages et il contribue à la santé des os. Ce dernier est composé de fibres plus grosses et se trouve principalement dans le cartilage hyalin.

Flexible et de couleur blanche bleutéele cartilage hyalin est le cartilage le plus répandu dans le corps humain. On le retrouve par exemple dans les côtes, le nez, la trachée, les bronches et le larynx, ainsi que dans les articulations.

 Le collagène cartilagineux étant principalement composé du type 2, ce dernier est particulièrement indiqué pour les personnes souffrant de douleurs articulaires, notamment l’arthrite et souhaitant regagner en mobilité. 

Différents types de collagène

Le collagène de Type 3

Le collagène de type 3 se trouve en grande quantité dans les intestins, les muscles, les vaisseaux sanguins et l’utérus. Il est le plus souvent utilisé avec le collagène de type I pour soigner les troubles intestinaux et pour améliorer l’élasticité et l’hydratation de la peau. 

Le collagène de Type 4

On le trouve principalement au niveau de la lame basale, qui est une couche mince présente au niveau des tissus épithéliaux. Sa fonction est de fournir un support aux cellules et aux tissus en ancrant l’épithélium au tissu conjonctif lâche sous-jacent.

Au niveau de la peau par exemple, la membrane basale sépare l’épiderme du derme. À ce niveau, la lame basale agit également comme un filtre pour le passage des molécules.

Quel collagène choisir pour quels besoins ?

Comme nous l’avons vu, les différents types de collagène ont des fonctions bien spécifiques dans l’organisme. Par conséquent, différents types de collagène sont à privilégier en fonction de vos besoins. Ainsi, le collagène de type 1 est particulièrement utile pour maintenir une peau jeune, ferme et lisse. 

Le collagène de type 2, comme nous l’avons vu, est particulièrement utile pour la santé des cartilages et articulations. Enfin, le collagène de type 3 sera particulièrement utile à la santé des muscles et des vaisseaux sanguins.

Si vous cherchez d'autre produits naturels capables d'épauler votre organisme, n'hésitez pas a venir découvrir le curcuma et surtout les bienfaits de la curcumine, son principe actif. Produit made in Solage, cette curcumine bio optimisée est un allié de taille pour l'organisme.

Références :  

  1. Sylvie Ricard-Blum - The Collagen Family - Cold Spring Harb Perspect Biol - 2011 Jan ; 3(1): a004978. 
  2. K Hørslev-Petersen, L R Pedersen, K D Bentsen, D Brocks, C Garbarsch, K Y Kim, E G Hahn, D Schuppan, I Lorenzen - Collagen type IV and procollagen type III during granulation tissue formation: a serological, biochemical, immunohistochemical and morphometrical study on the viscose cellulose sponge rat model - Eur J Clin Invest -1988 Aug ; 18(4):352-9.
  3. Mandal, Ananya - "Collagen Types and Linked Disorders" - News-Medical - 17 June 2022
  4. Tiago Akira Tashiro Araujo, Matheus Cruz Almeida, Ingrid Avanzi, Julia Parisi, Abdias Fernando Simon Sales, Yu Na, Ana Renno - Collagen membranes for skin wound repair: A systematic review -  J Biomater Appl - 2021 Jul ; 36(1):95-112.
  5. María Isabela Avila Rodríguez, Laura G Rodríguez Barroso, Mirna Lorena Sánchez - Collagen: A review on its sources and potential cosmetic applications - J Cosmet Dermatol - 2018 Feb ; 17(1):20-26.

Produits associés :