Qu’est-ce que le GABA et quel est son rôle ?

Qu’est-ce que le GABA et quel est son rôle ?

La GABA est un neurotransmetteur parmi les plus importants du système nerveux et agit en particulier sur le stress et l’anxiété. En effet, l'acide γ-aminobutyrique régule l'activité du cerveau en inhibant la libération des neurones, ce qui génère un sentiment de calme et de détente

On comprend alors mieux pourquoi un déficit de GABA à des conséquences néfastes sur notre équilibre émotionnel. Dans cet article, nous vous expliquerons ce qu’est le GABA, quel est son rôle dans l’organisme et comment le réguler au mieux pour éviter les déficits.

Qu’est-ce que le Gaba ? 

L'acide γ-aminobutyrique est un neurotransmetteur, c'est-à-dire une substance chimique que les cellules du cerveau utilisent pour communiquer entre elles. Plus précisément, le GABA est un neurotransmetteur ayant un effet inhibiteur dans la mesure où ce dernier freine l’activité cérébrale. Il évite ainsi une “surchauffe cérébrale” pouvant entraîner différents symptômes que nous détaillerons dans la suite de cet article.  

La principale fonction de l'acide γ-aminobutyrique, en tant que neurotransmetteur inhibiteur, est donc de ralentir l'activité cérébrale, mais son rôle ne se limite pas à cela. En effet, il est également impliqué dans la vision, le sommeil, le tonus musculaire et la motricité

Largement présent dans notre système nerveux central, on le retrouve également dans les intestins, l'estomac, la vessie, les poumons, le foie, la peau, la rate, les muscles, les reins, le pancréas et les organes reproducteurs.

Bienfaits du GABA

GABA : réduction du stress et de l'anxiété

L'une des fonctions les plus importantes du GABA est sa capacité à réduire le stress et l'anxiété. C’est pourquoi quand sa quantité est trop faible, l’on est susceptible de ressentir différents symptômes, parmi lesquels figure la fatigue et l’anxiété.  

En effet, le GABA limite l’activité cérébrale, y compris les neurotransmissions responsables des sentiments de panique, d’anxiété, d'inquiétude et de peur.  

C’est d’ailleurs ce que confirme un article publié dans la revue Nature, indiquant que ce neurotransmetteur peut spécifiquement diminuer les pensées indésirables qui alimentent le stress, l'anxiété, la dépression et d'autres troubles mentaux

De plus, l'acide γ-aminobutyrique affecte également l'activité cérébrale en modifiant les ondes cérébrales. Ainsi, la présence de GABA augmente les ondes cérébrales associées à un état de relaxation (ondes alpha) et diminue celles associées au stress et à l'anxiété (ondes bêta). 

Le Gaba permet d’équilibrer l'activité cérébrale 

L’activité de l'acide γ-aminobutyrique va de pair avec celle d’un autre neurotransmetteur, l'acide glutamique. Ce dernier est un sous-produit naturel de la création d'énergie dans le cerveau et l'un des produits de la métabolisation du glucose dans le cerveau

Ces deux neurotransmetteurs sont complémentaires et ont un rôle opposé. En effet, l’acide glutamique agit en tant que neurotransmetteur excitateur, tandis que le GABA agit comme inhibiteur

Ces deux neurotransmetteurs travaillent donc ensemble pour équilibrer l'activité cérébrale. De surcroît, ils peuvent également se transformer l'un en l'autre : en effet, l'acide glutamique est le précurseur de l'acide γ-aminobutyrique c'est-à-dire qu’il est nécessaire à la production du GABA, et ce dernier, à son tour, peut se recycler en acide glutamique si nécessaire. 

Il aide à mieux dormir 

La GABA joue un rôle direct sur l’endormissement. En effet, la fonction principale du GABA étant de ralentir l'activité neuronale, ce dernier a un effet calmant indispensable pour créer les conditions à un état de somnolence permettant de trouver le sommeil.  

Par ailleurs, par son potentiel anti-stress et anxiété, le GABA permet également de mieux dormir ; car le stress et l’anxiété peuvent provoquer des ruminations, mais également un sommeil léger et des réveils nocturnes.  

Une étude menée sur un échantillon de personnes a d'ailleurs constaté que celles souffrant d'insomnies avaient un taux de GABA en moyenne inférieur de 30 % par rapport aux dormeurs normaux.  

Les carences en GABA 

Quelles sont les causes d’un déficit de GABA ? 

Dans la plupart des cas, un dysfonctionnement des niveaux de GABA peut être directement attribué au mode de vie. En ce sens, trop de stress, une mauvaise alimentation, un manque de sommeil, trop de caféine et une intolérance au gluten sont des causes d'altération des niveaux de GABA. 

Par ailleurs, il faut savoir que les bactéries intestinales produisent également ce neurotransmetteur. C'est pourquoi une dysbiose intestinale (un déséquilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries intestinales), peut entraîner une forte réduction de la production de GABA. d'où l'intérêt de rééquilibrer sa flore intestinale ponctuellement grâce à une cure de probiotiques.  

Enfin, une carence en vitamine B6 ou une réaction auto-immune peuvent interférer avec la production de GABA. Les causes de cette réaction auto-immune comprennent les troubles auto-immuns, le diabète, l'intolérance au gluten, la maladie cœliaque et la maladie d'Hashimoto

Comment augmenter les niveaux de GABA ? 

Il existe de nombreuses autres façons de maintenir des niveaux de GABA équilibrés. Et ce n’est pas une surprise si le mode de vie et l’alimentation sont les meilleurs moyens d’y arriver.

Par l’alimentation 

Le GABA est produit grâce à l'acide glutamique qui se trouve en bonne quantité dans plusieurs aliments du quotidien, que vous pourrez acheter facilement tout au long de l’année.

Parmi ces derniers, l’on peut citer les produits laitiers fermentés, notamment le kéfir et le yaourt, les noix, les amandes, les noisettes, les légumineuses telles que les lupins, les fèves, les haricots, les fèves, les lentilles et est présent alors dans les épinards, les tomates et le persil. Les œufs, le poisson et la viande sont également d'excellentes sources.

Par la pratique d’une activité physique

Un autre moyen très efficace d'augmenter les niveaux de GABA est de faire de l'exercice. Tout type d'activité physique augmente les niveaux de ce neurotransmetteur, mais le yoga est le plus adapté. Ainsi, le taux de GABA dans le cerveau peut augmenter jusqu'à 27 % après une seule séance de yoga.

La prise de GABA sous forme de compléments alimentaires 

Si le GABA est naturellement produit dans les cellules du cerveau, il peut également être produit en laboratoire. Considéré comme un complément alimentaire, il est donc possible d’en acheter en pharmacie.  

Pour autant, s’il est établi que le GABA fabriqué dans le cerveau joue un rôle dans le sommeil, à l’heure actuelle, seules des recherches limitées ont été menées sur les effets des compléments de GABA. Cependant, les études menées à date sont encourageantes.

Effets secondaires potentiels 

Pris dans les doses recommandées par l’anses, les effets secondaires des compléments alimentaires au GABA sont peu fréquents et sans gravité.  

Parmi les effets secondaires les plus courants, certaines personnes ressentent des douleurs abdominales ou des maux de tête. À très haute dose, les compléments GABA peuvent provoquer une brève sensation de brûlure dans la gorge

De surcroît, certaines personnes peuvent ressentir une somnolence persistante diurne et un sommeil non réparateur. 

Des précautions particulières peuvent être nécessaires avant de prendre des suppléments de GABA dans certaines situations, notamment pour : 

  • Les personnes qui prennent des médicaments pour la pression artérielle 
  • Les personnes qui prennent des médicaments pour prévenir les crises d'épilepsie 
  • Les personnes enceintes 
  • Les suppléments de GABA ne sont généralement commercialisés que pour les adultes de plus de 18 ans, et ils peuvent avoir des effets négatifs chez les très jeunes enfants.

Si vous envisagez de prendre des suppléments contenant du GABA, nous vous recommandons de consulter votre médecin traitant en amont. 

Références : 

  • Ognen A C Petroff - GABA and glutamate in the human brain - Neuroscientist - 2002 Dec ; 8(6) : 562-73.
  • Sofie R. Kleppner, Allan J. Tobin - GABA - Encyclopedia of the Human Brain - 2002
  • pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/119
  • W. Löscher - GABA in plasma and cerebrospinal fluid of different species. Effects of γ-acetylenic GABA, γ-vinyl GABA and sodium valproate - Journal of Neurochemistry- May 1979 ; Volume32, Issue 5 ; Pages 1587-1591
  • Remmelt R Schür, Luc W R Draisma, Jannie P Wijnen, Marco P Boks, Martijn G J C Koevoets, Marian Joëls, Dennis W Klomp, René S Kahn, Christiaan H Vinkers - Brain GABA levels across psychiatric disorders: A systematic literature review and meta-analysis of (1) H-MRS studies - Hum Brain Mapp - 2016 Sep ; 37(9):3337-52.

Produits associés :

D'autres articles