La ménopause, ce passage incontournable dans la vie de chaque femme, peut apporter son lot de surprises, et pas toujours des plus agréables. Parmi ces petits désagréments, les bouffées de chaleur. Ce phénomène, aussi soudain qu’incommodant, se manifeste par une vague de chaleur qui envahit le corps en un instant. Rougeurs, sueurs et inconfort sont souvent au rendez-vous. Mais rassurez-vous, nous avons des astuces et des conseils pour vous aider à apprivoiser ces moments de feu.

Découvrez comment mieux comprendre et gérer ces épisodes pour retrouver sérénité et bien-être au quotidien.

Les bouffées de chaleur : qu'est-ce que c'est ? Quelles sont leurs causes ?

Les bouffées de chaleur, ces vagues de chaleur soudaine qui transforme le quotidien des femmes en sauna… Un phénomène extrêmement courant en période de ménopause. Soudainement, le corps décide de s’embraser de l’intérieur, et en quelques secondes, vous voilà en pleine canicule. Pas de panique, les causes principalement sont dues à la fluctuation des hormones, notamment la baisse des œstrogènes, qui joue avec le thermostat interne de notre corps, l'hypothalamus. Et voilà, le tour est joué !

Remèdes naturels pour soulager les bouffées de chaleur liées à la ménopause

Phytoestrogènes : soja, trèfle rouge, et houblon, graines de lin, tofu, et légumineuses

Le saviez-vous ? Divers alliés insoupçonnés se cachent dans nos cuisines : les isoflavones issues de la famille des phytoœstrogènes*. Des petites merveilles naturelles présentes dans le soja, le trèfle rouge, le houblon, les graines de lin, le tofu et les légumineuses. D’après un article, publié dans VIDAL, les isoflavones soulageraient en moyenne 30 % des femmes, ayant des troubles liés à la ménopause. Contre 70 % pour les traitements d’hormones. (1)

Selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire alimentaire (ANSES), la dose quotidienne recommandée, à ne pas dépasser, est de 1 mg par kg, soit 60 mg par jours pour une femme qui pèse 60 kg.

Toutefois, attention à leur consommation, puisque les contre-indications sont nombreuses ! Enceintes, allaitantes, enfants, ou encore antécédents de cancer hormonodépendant (sein, utérus, ovaire), dites bye bye aux isoflavones.

Quel est le rôle des hormones œstrogènes dans l’organisme féminin ?

Produites par la fonction ovarienne, les œstrogènes et la progestérone participent à l’équilibre hormonal de la femme. L’estradiol, principale hormone œstrogénique fabriquée par les ovaires avant la ménopause, possède une action primordiale dans le fonctionnement du système urogénital, cardiovasculaire et digestif.

D’ailleurs, les œstrogènes avant l’arrivée de la ménopause, puis durant les premières années après l’arrêt des menstruations, ont une action protectrice sur les artères. Leur objectif : maintenir le bon fonctionnement du système cardiovasculaire et la solidité des articulations.

Huiles essentielles : sauge sclarée, basilic et menthe poivrée

En plus d’apporter des senteurs enivrantes, les huiles essentielles représentent des élixirs de la nature dans leur forme la plus pure.

La sauge sclarée :

“Qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin d’un médecin”, un dicton provençal, plus que réel ! En effet, la sauge sclarée (Salvia sclarea) détient des bienfaits miraculeux sur le cycle menstruel et la ménopause. Ses propriétés, dites “oestrogen-like”, miment l’action des œstrogènes.

Diluées sur l’intérieur des poignets ou sur le plexus solaire, les bouffées de chaleurs deviendront les meilleures ennemies de ces quelques gouttes d’huiles essentielles. 

Le basilic :

Le basilic (Ocimum basilicum) n'est pas qu’une star de nos cuisines méditerranéennes. Son huile essentielle, particulièrement riche en méthylchavicol, est un tonique nerveux hors pair. Parfait stimulant pour la concentration, le basilic lutte également contre la fatigue mentale.

De plus, des recherches menées par l'Université de Messine en Italie ont démontré que l'inhalation d'huile essentielle de basilic peut améliorer les performances cognitives de 23 % après une semaine d'utilisation régulière. C'est l'alliée idéale pour les journées chargées où le mental doit rester au top.

Menthe poivrée :

L'huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) est sans doute la plus connue des trois, et pour de bonnes raisons ! Avec une teneur en menthol pouvant atteindre 40 %, la menthe poivrée est un puissant stimulant rafraîchissant. Elle soulage les maux de tête, les nausées, les bouffées de chaleur et facilite la digestion.

D’ailleurs, en 1996, dans le cadre d’une étude croisée en double aveugle, il a été démontré qu’il n’y avait aucune différences significatives quant aux bénéfices apportés entre l’huile de menthe poivrée et 1 g de paracétamol.

Autres remèdes naturels : oméga-3 et vitamine E

Selon l’ANSES, au niveau mondial, 90 % de la population est carencée en oméga 3.

Pourquoi les oméga-3 ?

  • Réduction des bouffées de chaleur : les acides gras contribuent à réguler les niveaux hormonaux et à améliorer la circulation sanguine. Au terme d’une étude, menée en novembre 2008, les femmes supplémentées en oméga 3 ont vu la fréquence de leurs bouffées de chaleur diminuer à 1,58 par jour (contre 2,8 par jour en moyenne). (2)
  • Soutien de la santé cardiaque : les oméga-3, grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires et à leur capacité à réguler le taux de cholestérol, sont des protecteurs de choix pour le cœur.
  • Équilibre émotionnel : les oméga-3 favorisent la production de neurotransmetteurs comme la sérotonine, connue pour ses effets apaisants et anti-dépressifs.
Où les trouver ?

Pour faire le plein d'oméga-3 : les poissons gras comme le saumon, le maquereau et les sardines. Les graines de lin, les noix et l'huile de chia sont aussi d'excellentes sources végétales.

En cas de carence sévère, Solage a préparé une formule spéciale : Solakrill. Ce complément alimentaire révolutionnaire, issu d'huile de krill pure, est riche en oméga-3, en phospholipides et en antioxydants.

NOUS VOUS RECOMMANDONS
Huile de Krill pure, Omégas 3, Astaxanthine - Solakrill

+ La seule Huile de Krill pure extraite à froid 100% naturelle, sans solvant + Astaxanthine dans capsules marine Licaps sans odeur,

+ Les phospholipides d'Omégas 3 contribuent à la santé cardiovasculaire, au bon fonctionnement du cerveau et à la vision,

+ Boite de 60 capsules de 500mg d'huile écoresponsable (Friend of the Sea). Sans contaminant. Indice TOTOX = 1

Pourquoi la vitamine E ?

  • Lutte contre le stress oxydatif : pendant la ménopause, les niveaux de stress oxydatif augmentent, accélérant le vieillissement cellulaire. La vitamine E combat ces radicaux libres, aidant ainsi à maintenir une peau éclatante et à retarder les signes de l'âge.
  • Réduction des bouffées de chaleur : D’après le Dr Susan Lark’s, auteur de l’ouvrage “The menopause Self-Help Book”, la vitamine E atténue non seulement les bouffées de chaleur, mais contribue également à corriger les autres symptômes (sécheresse vaginale, saute d’humeur, fatigue, anxiété).
Où la trouver ?

Pour enrichir votre alimentation en vitamine E, misez sur les huiles végétales (huile de germe de blé, huile de tournesol), les amandes, les avocats et les légumes à feuilles vertes comme les épinards.

Aliments à éviter : caféine, alcool, et épices

La caféine :

Que ce soit votre café du matin ou ce thé noir que vous adorez, la caféine, hélas, n'est pas votre amie… Connue pour stimuler le système nerveux central, la caféine intensifie les bouffées de chaleur et perturbe le sommeil. Alors, pourquoi ne pas troquer votre espresso contre une tisane apaisante ? En France, près de 7 personnes sur 10 déclarent souffrir d’un manque de sommeil quotidiennement.

NOUS VOUS RECOMMANDONS
Mélatonine sublinguale - Solmeil

+ Utile en cas d'insomnie, difficulté à s'endormir et temps d'endormissement (à partir de 1g), réveil nocturne, et atténuer les effets d'un décalage horaire (à partir de 0,5mg),

+ Forme sublinguale: Assimilation 1,8 supérieure aux capsules et action plus rapide: 85% de la mélatonine sous forme de poudre ne passe pas dans le sang,

+ Flacon de 50 mL. Durée: 160 jours à 1,9mg / jour (dose max conseillée). Vegan

En cas de difficultés pour s’endormir, le Laboratoire Solage a la solution : Solmeil. Par décennie, la création de la mélatonine baisse progressivement. Soit de 10 à 15 % par tranche de dix ans. Mais la mélatonine est pourvue de bienfaits. Antioxydant, anti-inflammatoire, soutenant également la santé cardiovasculaire et osseuse, il ne faut pas la négliger ! Pour ce faire, la mélatonine sublinguale Solmeil, est idéal pour ceux qui souffrent de réveils nocturnes ou d’insomnies.

L’alcool :

Un verre de vin au dîner semble anodin ? Voire agréable ? L’alcool dilate les vaisseaux sanguins, pouvant accentuer les bouffées de chaleur et les rougeurs. En plus, une consommation excessive d’alcool est généralement associée à une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires et d’ostéoporose, deux préoccupations majeures pour les femmes ménopausées. Pour trinquer, misez plutôt pour des boissons sans alcool comme des mocktails ou des eaux infusées aux fruits pour un brin de fraîcheur, sans conséquences !

Les épices :

Ah, les épices ! Si elles peuvent transformer un plat, elles peuvent aussi transformer vos nuits en cauchemar. Les aliments épicés augmentent la température corporelle, déclenchant ou exacerbant les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes. Pas de panique, vos repas ne deviendront pas fades ! Avec quelques herbes aromatiques comme le basilic, le thym ou le persil, vos papilles gustatives vous remercieront.

Réduire les bouffées de chaleur sans médicaments hormonaux

Une alimentation saine et équilibrée

Pour réduire les bouffées de chaleur, une alimentation non acidifiante, à indice glycémique bas. L’idéal ? Consommer des fruits et légumes, riches en zinc, très régulièrement, pour lutter contre les signes d’inconforts de la ménopause. En fournissant des antioxydants et des fibres nécessaires à l’organisme, les bouffées de chaleurs sont réduites et le microbiote sain.

Remèdes de grand-mère contre les bouffées de chaleur

Avec ces astuces de grand-mère, les bouffées de chaleur ne seront plus que des mauvais souvenirs. Bonjour aux sensations de fraîcheur retrouvée !

Bicarbonate de soude : utilisation et efficacité

Le bain rafraîchissant : pour une sensation de fraîcheur durable, ajoutez deux tasses de bicarbonate de soude à votre bain. Maintenant, détendez-vous une vingtaine de minutes.

La boisson alcaline : dans un verre, dissolvez une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude avec de l’eau tiède et sirotez lentement. Ce remède peut sembler étrange, mais il a prouvé son efficacité à maintes reprises.

Vinaigre de cidre : un remède polyvalent

La boisson matinale ou après le repas : commencez votre journée avec un verre d’eau tiède mélangé à une ou deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre. Cette boisson stimule le métabolisme et aide à réguler les fluctuations hormonales responsables des bouffées de chaleur.

Références :

  1. VIDAL - Complément alimentaire  : Isoflavone - 18 août 2014.
  2. Michel Lucas, Geneviève Asselin, Chantal Mérette, Marie-Josée Pouin, Sylvie Dodin - Effects of ethyl-eicosapentaenoic acid omega-3 fatty acid supplementation on hot flashes and quality of life among middle-aged women : a double-blind, placebo-controlled, randomized clinical trial - 2009 Mar Apr, 19034052.
  3. Mary Jane Minkin - Menopause : Hormones, Lifestyle, and Optimizing Aging - 2019 Sep, 31378291.
  4. Clarisa R Gracia, Ellen W Freeman - Onset of the Menopause Transition : The Earliest Signs and Symptoms - 2018 Dec, 30401544.
  5. National Institute on Aging - What is Menopause ? - September 30, 2021.
  6. Aliz Erdélyi, Erzsébet Palfi, Laszlo Tuu, Katalin Nas, Zsuzsanna Szücs, Marianna Török, Attila Jakab, Szabolcs Varbiro - The importance of Nutrition in Menopause and Perimenopause - 2023 Dec, 38201856.