Vitamine C naturelle ou synthétique, quelles sont les différences ?

Vitamine C naturelle ou synthétique, quelles sont les différences ?

La vitamine C s’obtient à partir de sources exogènes, car notre organisme ne peut la fabriquer tout seul. C’est pourquoi les apports quotidiens doivent être apportés grâce à la consommation de fruits, de légumes ou grâce à la prise de vitamine C sous forme de compléments alimentaires. Vitamine C synthétique et naturelle, quelles sont leurs différences et laquelle de ces deux formes privilégier ? Nous répondrons à ces questions dans la suite de cet article.

Une vitamine indispensable au fonctionnement de notre organisme

La vitamine C agit sur le système immunitaire et circulatoire, mais aussi sur la fatigue et sur la cicatrisation. Elle prévient les infections virales et bactériennes, lutte contre les radicaux libres et agit en tant que puissant antioxydant. Vitamine indispensable à son fonctionnement, une personne “normale” en bonne santé à en moyenne besoin de 80 à 90 mg par jour de vitamine C (ou acide ascorbique).

En revanche, certaines personnes ont des besoins supérieurs en vitamine C. C’est le cas des sportifs, dont les besoins peuvent aller jusqu’à 1000 mg par jour. Les femmes enceintes quant à elles ont des besoins pouvant aller jusqu’à 95 mg, tout comme les fumeurs dont les besoins en vitamine C peuvent aller jusqu’à 200 mg par jour.

Qu'est-ce que la vitamine C naturelle et où en trouve-t-on ?

La vitamine C naturelle est celle que l’on retrouve naturellement dans les fruits et les légumes, ainsi que dans les herbes aromatiques. Il s’agit de la forme native de la vitamine C, laquelle provient directement de l’alimentation. Elle est hydrosoluble, c’est-à-dire qu’elle se dissout dans l’eau. Parmi les plus importantes sources de vitamine C naturelle figurent l’Acérola et le Camu Camu. 

En effet, 100 g de pulpe d’Acérola contient près de 2850 mg de vitamine C, alors que 100 g de fruits comestibles du Camu Camu en contient entre 850 mg et 5000 mg. Les compléments alimentaires de vitamine C naturelle sont, par ailleurs, des extraits de concentrés de fruits, avec une teneur élevée en acide L-ascorbique naturel.

Qu'est-ce que la vitamine C synthétique et quelles sont ses différentes formes ? 

La vitamine C de synthèse n’est pas extraite directement des fruits et des légumes. Elle provient principalement de la fermentation de céréales, dont le maïs. Bien qu’elle soit d’origine naturelle, la molécule d’acide L-ascorbique provient ici d’un procédé de transformation chimique, d’où la notion de vitamine C de synthèse.  Pour autant, si ce type de vitamine C n’est pas extrait directement des fruits, son processus de fabrication reste naturel, car il provient simplement de la fermentation de produits naturels comme les céréales.

Pourquoi alors avoir créé ce type de vitamines de synthèse, prisées par les fabricants de compléments alimentaires ? Plusieurs raisons expliquent ce choix : 

  • Tout d’abord, cela permet d’obtenir davantage de vitamine C et in-fine de proposer des produits plus concentrés en vitamine C à un prix plus accessible.  
  • Ensuite, cela permet d’obtenir les mêmes molécules de vitamines C que celles présentes dans le fruit, mais avec une meilleure stabilité ; ce qui signifie une meilleure conservation dans le temps et de meilleurs résultats dans le cadre d’une cure de vitamine C. A cet effet, il faut noter que la vitamine C naturellement présente dans un fruit à tendance à disparaître rapidement. Ainsi, un jus de fruit pressé ne contient en réalité que très peu de vitamines C s’il n’est pas consommé directement après le pressage.

Quelle forme de vitamine C privilégier ?

La vitamine C, qu’elle soit naturelle ou synthétique, est bénéfique pour la santé, mais on note quelques différences. Si la vitamine C naturelle est légèrement plus rapide à être assimilée par l'organisme, la vitamine C de synthèse à tendance à rester dans le sang un peu plus longtemps.  

Pour autant, les différences d’efficacité entre ces deux formes de vitamines sont négligeables, c’est du moins ce que tend à montrer une étude de l’université d’Otago en Nouvelle-Zélande. 

Ainsi, il a été constaté dans cette étude que l’organisme ne parvient pas réellement à différencier la vitamine C naturelle de la vitamine C de synthèse. En effet, les individus concernés par l’étude ont consommé chacun 200 mg de vitamine C naturelle à partir de morceaux de kiwi et 200 mg de vitamine C synthétique. Les tests effectués ont démontré que les différences entre la vitamine C naturelle et celle de synthèse sont négligeables, aussi bien au niveau de l’absorption du nutriment que sur le mode d’utilisation du principe actif par l’organisme.

Que faut-il donc retenir ?

Au final, il reste indispensable d'obtenir de la vitamine C naturellement grâce à l'alimentation, car les fruits et les légumes apportent d’autres nutriments comme des minéraux, des antioxydants, des fibres ainsi que d'autres vitamines. En revanche, dans le cadre d'une cure, le plus efficace et économique reste le fait de se supplémenter à l’aide de compléments de synthèse comme la vitamine C liposomale, qui reste la meilleure forme de vitamine C pour combler rapidement d’éventuelles carences en vitamine C.  

Références : 

  1. Olivier Fain - Vitamin C deficiency - Rev Med Interne - 2004 Dec ; 25(12):872-80.
  2. Anitra C. Carr, Margreet C. M. Vissers - Synthetic or Food-Derived Vitamin C—Are They Equally Bioavailable ? - Nutrients - 2013 Nov ; 5(11) : 4284–4304.
  3. Olivier Fain - Vitamine C  - Rév Prat - 2013 Oct ; 63(8):1091-6.
  4. Carr AC, Vissers MC - Synthetic or food-derived vitamin C-are they equally bioavailable ? - Nutrients - 2013 ; 5(11): 4284-4304.
  5. Frei B, Birlouez-Aragon I , Lykkesfeldt J - Authors’ perspective: What is the optimum intake of vitamin C in humans ? - Crit. Rev. Food Sci. Nutr. - 2012 ; 52 : 815 – 829.

Produits associés :