Est-ce que le curcuma est bon pour le foie ?

Est-ce que le curcuma est bon pour le foie ?

Organe le plus volumineux du corps humain, le foie assure plus de 500 fonctions vitales pour l'organisme. Clé de voûte de la santé humaine, le foie est un organe sensible et fragile qui par moment peut être touché par des troubles digestifs. Pour faire face à ses problèmes inflammatoires, il est souvent conseillé d’opter pour le curcuma. Cependant, selon certains témoignages, le curcuma semblerait néfaste pour le foie. 

Alors, comment démêler le vrai du faux ? Comment savoir si le curcuma est réellement bon pour le foie ? Réponse dans cet article.

Le foie ? Qu’est-ce que c’est exactement ?

Situé dans la cavité abdominale, le foie est un organe (un groupe de tissus collaborant à une même fonction physiologique) indispensable pour l’Homme. Appartenant à l’appareil digestif, comme l’intestin grêle ou l’estomac, le foie peut peser, chez un adulte, jusqu'à 1.5 Kg. 

Séparé des poumons et du cœur par le diaphragme, le foie est un organe unique alimenté en sang par l’artère hépatique et par la veine porte. Chaque minute, près d’un litre et demi de sang traverse cet organe. Plus globalement, le foie contient près de 10 % du volume sanguin total du corps.

Travailleur acharné, le foie ne cesse jamais son activité et remplit chaque jour des centaines de fonctions pour le corps humain. Parmi toutes ses missions quotidiennes, on peut en citer 4 principales et essentielles : 

  • Stockage : Réservoir à vitamines (A, D, E et K), à minéraux ainsi qu'à glycogène (glucides), le foie stocke, transforme et libère ces nutriments dans le sang quand notre organisme en a besoin.
  • Détoxification : Filtre anti-toxines, le foie dégrade les substances néfastes pour l’organisme afin de les rendre viables. Ces substances sont absorbées lorsque nous mangeons, buvons et respirons.
  • Fabrication : Le foie synthétise la bile (liquide à base de cholestérol, de sels biliaires, de phospholipides indispensable pour la digestion) et diverses protéines.
  • Filtration et épuration : Le sang amené par l’artère hépatique et la veine porte est débarrassé de ses éléments nocifs (résidus de médicaments, déchets de l’organisme).

Les maladies du foie

Cet organe, aussi important soit-il, reste fragile et peut parfois être touché par un dysfonctionnement touchant tout ou une partie du foie. Bénignes ou malignesles maladies du foie qui touchent l’Homme sont différentes et variées :

  • Hépatites : Inflammation du foie, généralement causée par des virus comme l'hépatite A, B et C.
  • Cirrhose : Maladie grave caractérisée par une inflammation chronique. Avec une cirrhose, le foie devient alors incapable de bien fonctionner. La consommation d'alcool en est la cause principale.
  • Cancer du foie : Type de cancer (transformation de cellules qui deviennent anormales et prolifèrent de façon excessive) le plus courant.
  • Insuffisance hépatique : Altération majeure et globale des fonctions hépatiques (ensemble des actions que le foie effectue).
  • Ascite : accumulation de liquide (lié à la cirrhose) dans l'abdomen.
  • Calculs biliaires : apparition et accumulation de cristaux de cholestérol solides dans la vésicule biliaire; c’est le résultat d’une bile de mauvaise qualité et donc d’un foie qui dysfonctionne.
  • Cholangite sclérosante primitive : Maladie rare, chronique du foie, caractérisée par une atteinte inflammatoire des voies biliaires, intra et/ou extra hépatiques.
  • Etc.

Est-ce que le curcuma est bon pour le foie ?

Loué ou décrié, le curcuma ne cesse de faire réagir, depuis des années, quand on parle de ses bienfaits sur le foie. Les soupçons envers cette épice commencent lorsqu'un rapport médical italien met en avant une vingtaine de cas d'hépatotoxicité. Ces problèmes hépatiques seraient liés à la consommation de compléments alimentaires à base de curcuma. Avec cette affaire, l’image du curcuma et des compléments alimentaires est écornée.

Quelque temps après, on apprend que la réalité est tout autre. Les cas d’hépatotoxicité pourraient avoir deux raisons principales : 

  • Certaines marques coupent leurs produits avec du curcuma zedoaria, connu pour sa toxicité. Des ingrédients de synthèses pourraient également être présents dans les produits.
  • Certains produits contiennent des co-facteurs et additifs problématiques. 

Le curcuma comme nous le connaissons n’est donc pas véritablement dangereux pour l’Homme. Cependant, il est tout de même conseillé d’opter pour des produits conçus à partir de curcumine bio, avec une haute assimilation.

Dans l’optique de démontrer scientifiquement les vertus du curcuma sur le foie, plusieurs études professionnelles ont été réalisées. Une d’entre elles, publiée en juillet 2018, avait pour objectif de démontrer l’impact de la curcumine (principal principe actif du curcuma) dans les maladies du foie. La conclusion de cette étude est sans appel : “La curcumine est capable de protéger et de traiter les maladies du foie et de modifier différentes voies cellulaires”.

D'autres études, plus spécifiques, ont prouvé que le curcuma soulageait les symptômes de la cirrhose et participait à la prévention de la maladie… Ce n'est pas tout ! Le curcuma ainsi que son principe actif principal, la curcumine, peuvent apporter de nombreux bienfaits au foie : 

  • Contribue à la détoxication du foie
  • Action anti-inflammatoire
  • Régule le taux de mauvais cholestérol
  • Régule le taux de glycémie
  • Etc.

Vous l’aurez compris, le curcuma en lui-même ne représente pas un danger, c’est même plutôt l’inverse. Une mauvaise utilisation du curcuma ou un surdosage de ce dernier peuvent malgré tout être embarrassants, mais sans gravité, pour le corps. Il est donc important de connaître la posologie des produits pour éviter les mauvaises surprises. Chez certaines personnes (femme enceinte, personne soumises à des traitements médicaux spécifiques, tels que les anticoagulants ou les antiagrégants plaquettaires (antivitamine K)…), la consommation de curcuma peut-être contre-indiquée. Dans ces cas-là, il est utile de faire appel à un professionnel de santé.

Références : 

  1. https://www.centre-hepato-biliaire.org/maladies-foie/anatomie-foie.html#:~:text=Le%20Foie%20est%20l'organe,partiellement%20prot%C3%A9g%C3%A9%20par%20les%20c%C3%B4tes.
  2. https://badgut.org/centre-information/sujets-de-a-a-z/le-foie-un-organe-extraordinaire/?lang=fr
  3. Matthew Hoffman, MD - Picture of the Liver - Human Anatomy - June 23, 2021.
  4. Yildiz Öner-İyidoğan, Sevda Tanrıkulu-Küçük, Muhammed Seyithanoğlu, Hikmet Koçak, Semra Doğru-Abbasoğlu, A Fatih Aydin, Şule Beyhan-Özdaş, Hande Yapişlar, Necla Koçak-Toker - Effect of curcumin on hepatic heme oxygenase 1 expression in high fat diet fed rats: is there a triangular relationship ? - Can J Physiol Pharmacol - 2014 Oct ; 92(10):805-12. 
  5. https://www.ilmessaggero.it/salute/alimentazione/curcuma_integratori_epatite_news-4548407.html
  6. Fabrice Lainé, Bruno Laviolle, Edouard Bardou-Jacquet, Nadia Fatih, Caroline Jezequel, Nicolas Collet, Martine Ropert, Jeff Morcet, Catherine Hamon, Jean-Michel Reymann, Olivier Loréal - Curcuma decreases serum hepcidin levels in healthy volunteers: a placebo-controlled, randomized, double-blind, cross-over study - jeudi 5 octobre 2017.
  7. Mohammad Hosein Farzaei, Mahdi Zobeiri, Fatemeh Parvizi, Fardous F., El-Senduny, Ilias Marmouzi, Ericsson Coy-Barrera, Rozita Naseri, Seyed Mohammad Nabavi, Roja Rahimi, and Mohammad Abdollahi - Curcumin in Liver Diseases: A Systematic Review of the Cellular Mechanisms of Oxidative Stress and Clinical Perspective - Nutrients - 2018 Jul ; 10(7): 855.

Produits associés :