Est-ce que le curcuma fait monter la tension ?

Est-ce que le curcuma fait monter la tension ?

Pathologie chronique la plus fréquente en France, l'hypertension artérielle touche près d'un adulte sur trois. Véritable problème de santé à l’échelle nationale, la tension peut être causée par une multitude de facteurs (obésité, sédentarité, tabagisme, alcool, stress…). Ce n’est pas tout, selon certains, le curcuma, connu comme une épice miracle, favorisait l’HTA (Haute Tension Artérielle).

Alors, le curcuma est-il réellement mauvais ou à l’inverse permet-il de lutter efficacement contre une tension élevée ? Réponse dans cet article.

La tension ? Qu’est-ce que c’est exactement ?

La tension artérielle, aussi nommée pression artérielle, correspond à la force avec laquelle le sang circule dans les vaisseaux sanguins. Le cœur, organe musculaire creux indispensable à la santé humaine, assure la circulation sanguine dans l'organisme humain en pompant le sang. Lors de ces incessants voyages dans les artères, le sang exerce une pression plus ou moins puissante sur les parois artérielles. Mesurer cette pression permet d’évaluer la force et la quantité du sang pompée par le cœur… Par jour, le cœur pompe environ 8 000 litres de sang.

À l'échelle internationale, la mesure pour évaluer la pression est le Pascal (Pa). Cependant, la pression est plus souvent mesurée en centimètres de mercure (cmHg), soit en millimètres de mercure (mmHg). Généralement, la pression est mesurée à partir de l’artère brachiale (présente dans le bras). Pour lire convenablement la pression artérielle d’un individu, deux valeurs s’expriment :

  • La pression systolique (PAS) : valeur de la pression dans l'artère au moment où le cœur se contracte. Cette pression “maximale” doit être inférieure à 140 mmHG, sinon on parle d'hypertension artérielle. 
  • La pression diastolique (PAD) : valeur de la pression dans l'artère au moment où le cœur se relâche. Cette pression “minimale” doit être inférieure à 90 mmHg, sinon on parle d’hypertension artérielle.

La pression artérielle est dite normale lorsqu'elle est inférieure à 14,5/9 (soit 145/90 mmHg) et supérieure à 10/7 (soit 100mmHg /7mmHg). Avec l'âge, la tension artérielle de l’Homme s'accroît. Cette augmentation est due à la perte d’élasticité des artères. Enfin, il est intéressant de savoir qu’en moyenne, la tension artérielle est plus élevée chez l’homme que chez la femme. Cependant, à partir de la ménopause (fin de la période reproductive de la femme) cette valeur s’inverse. 

Les causes d’une tension trop élevée ou trop basse

Les causes d’hypertension (tension trop élevée) ou d’hypotension (tension trop basse) sont nombreuses et n’ont pas une unique cause directe. Elles sont liées à de multiples facteurs sur lesquels il est possible d’agir ou pas.

La plupart du temps, les causes de l’hypertension sont liées à l’hygiène de vie. Une mauvaise hygiène de vie, rythmée par une alimentation déséquilibrée (trop riche en sel), un manque d’activité physiqueun poids anormal ou encore un sommeil de mauvaise qualité entraînera sans l’ombre d’un doute des problèmes d'hypertension. Bien évidemment, une consommation trop fréquente d'alcool ou de tabac augmentera la pression artérielle, en plus d’user prématurément le cœur et les artères. 

La baisse de la pression artérielle, l’hypotension, peut toucher des personnes de tout âge, mais la plupart du temps, elle affecte les personnes âgées. Le plus souvent, elle est causée par une déshydratation, un état de choc ou certains médicaments (indiqués dans le traitement d'une pression artérielle élevée, d'une angine de poitrine, de la maladie de Parkinson ou d'une dépression). L’hypotension peut également être causée par certains troubles médicaux (troubles de la thyroïde, maladie d'Addison, hypoglycémie, troubles neurologiques, troubles cardiaques…).

Il est cependant important de savoir que hormis ces facteurs préjudiciables, la pression artérielle varie tout au long de la journée, en fonction de plusieurs facteurs différents :

  • La position du corps
  • Le rythme respiratoire
  • Le niveau de stress
  • La condition physique 
  • Les médicaments ingérés
  • L'alimentation 
  • Etc.

Peu importe, la personne, son âge ou son état de santé, la tension artérielle subit des variations journalières. Par exemple, la tension est haute après le lever et baisse la nuit, pendant le sommeil. 

Conséquences d’une hypertension ou hypotension ?

L’hypertension peut mener à des répercussions graves pour l’organisme humain. Elle peut conduire à : une angine de poitrine, un accident vasculaire cérébral, un infarctus du myocarde, une insuffisance cardiaque, une artérite des membres inférieurs, des atteintes visuelles et rénales… À elle seule, l’hypertension est responsable de 51% des accidents vasculaires cérébraux (AVC) dans le monde.

À l'inverse de son faux jumeau cité plus haut, l’hypotension n’est pas très dangereuse pour le corps humain. Elle peut toutefois mener à : des essoufflements, des douleurs thoraciques, des troubles vertiges, des troubles visuels, des pertes de connaissances et par la même occasion des chutes. 

Est-ce que le curcuma fait monter la tension ?

Antioxydant et anti-inflammatoire puissant, le curcuma est utilisé depuis la nuit des temps pour soigner l'organisme humain. Malgré tout, au fil des années, l’image si parfaite du curcuma a parfois été écorchée par divers témoignages et suppositions. Aujourd'hui, les vertus du curcuma et de son principe actif (la curcumine), ne sont plus à démontrer. Cependant, il existe encore des soupçons envers cette épice. Par exemple, elle favoriserait l’hypertension.

Dans un premier temps, il est important de préciser que la consommation de curcuma en elle-même ne représente aucun problème pour le corps humain et donc par la même occasion pour la tension sanguine. C’est plutôt la surconsommation, le surdosage ou la mauvaise utilisation de curcuma qui pourraient éventuellement être des facteurs mauvais pour l'organisme.

Au centre des interrogations, il est d’abord bon de démontrer scientifiquement à quel point une bonne consommation et utilisation du curcuma est bénéfique pour la tension artérielle.

Une étude, publiée en 2012 par des scientifiques japonais visait à démontrer si l'ingestion de curcumine et l'entraînement physique amélioraient la fonction endothéliale vasculaire chez les femmes ménopausées. Comme vu précédemment, à partir de 50/60 ans, la tension artérielle des femmes augmente et dépasse celle des hommes. Les femmes sont donc plus enclines à éprouver de l'hypertension. Pour cette étude, 32 femmes en bonne santé, sédentaires et ménopausées ont été réparties en groupe contrôle, groupe curcumine (150 mg/j) ou groupe exercice physique (exercices d’aérobiques modérés plus de 3 fois/semaine), durant 8 semaines.

L’étude japonaise à finir par conclure que la curcumine (principe actif présent dans le curcuma) et une activité physique régulière peuvent améliorer le déclin de la fonction endothéliale (barrière cellulaire entre les tissus et le sang) lié à l'âge. Plus simplement, grâce à leurs effets bénéfiques sur l’hypertension, le sport et la curcumine (principe actif du curcuma) sont utiles pour éviter les problèmes liés à la sphère endothéliale (l'hypertension est un des principaux facteurs de dysfonction endothéliale).

Globalement, plusieurs autres analyses ont été réalisées au cours des dernières années. Portant sur “L'effet de la curcumine/curcuma sur la modulation de la pression artérielle”, elles ont été regroupées et analysées au sein d’une méta-analyse (combinaison de plusieurs analyses scientifiques). Ce regroupement d’analyse comprenait 11 études et 734 participants. En conclusion, cette méta-analyse a terminé par suggérer que la consommation de curcumine/curcuma peut améliorer la PAS (pression systolique) lorsqu'elle est administrée sur de longues durées.

Concernant d'éventuels effets néfastes du curcuma sur l’Homme, une étude a été réalisée et éditée par le scientifique Xin Fang Leong. Utilisé comme médicament traditionnel pour diverses affections, le curcuma à dose normale et contrôlée n’a causé aucun effet néfaste chez l'Homme. Malgré tout, en cas de surdosage, les effets secondaires du curcuma (sécheresse de la bouche, flatulences et brûlures d'estomac…) peuvent être embarrassants, mais sans gravité pour l'organisme. Dans certains cas, très rare, un surdosage de curcuma peut mener à des nausées ainsi qu'à des vomissements.

En résumé, grâce à plusieurs études au cours des dernières années, les scientifiques ont démontré que le curcuma ne causait aucune montée de tension et n’était pas néfaste pour l’Homme. À l'inverse, le curcuma diminuerait la pression artérielle systolique, réduirait le stress oxydatif, améliorerait le remodelage vasculaire. De plus, la vertu antioxydante du curcuma serait en mesure de rétablir l'équilibre endothélial. Tout cela permettrait donc de réduire la probabilité de développer une hypertension.

Les solutions naturelles pour faire baisser la tension

Hormis le curcuma, il existe d’autres solutions naturelles pour faire baisser la tension artérielle. Diverses et variées, ces solutions restent tout de même centrées autour de l'hygiène de vie : 

  • Privilégier certains aliments (fruits secs, céréales, fruits et légumes…)
  • Éviter certains aliments (beurre demi-sel, fromages, charcuteries, huîtres, biscuits apéritifs…)
  • Lutter contre le stress, 
  • Ne pas fumer
  • Avoir une activité physique
  • Surveiller le taux de glycémie et de cholestérol
  • Avoir un sommeil conséquent 
  • Etc.

En plus du curcuma, plus précisément la curcumine bio, il existe aussi des compléments alimentaires naturels capables d’aider l'organisme à réguler la tension sanguine. On peut prendre l’exemple de Solesterol, conçu à base d’ail noir et d’extrait de feuilles d'Olivier ou Solquinol (Coenzymé Q10 réduit et vitamines) peuvent être des solutions viables pour le corps humain et la tension sanguine.

Références : 

  1. https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/low-blood-pressure/symptoms-causes/syc-20355465#:~:text=Orthostatic%20hypotension%20can%20occur%20for,veins%20and%20certain%20neurological%20disorders
  2. Mayo Clinic Staff - Low blood pressure (hypotension) - 22 sept 2020 - Mayo Clinic.
  3. https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-cardiovasculaires/article/maladies-cardiovasculaires
  4. Amir Hadi, Makan Pourmasoumi, Ehsan Ghaedi, Amirhossein Sahebkar - The effect of Curcumin/Turmeric on blood pressure modulation: A systematic review and meta-analysis - Pharmacol Res 2019 Dec ; 150:104505. 
  5. Akazawa N, Choi Y, Miyaki A, Tanabe Y, Sugawara J, Ajisaka R, Maeda S - La consommation de curcumine et l’entraînement physique améliorent la fonction endothéliale vasculaire chez des femmes post-ménopausées - Nutr Res - octobre 2012 ; 32(10):795-799.
  6. https://ressourcessante.salutbonjour.ca/condition/getcondition/pression-arterielle-basse
  7. https://www.passeportsante.net/fr/parties-corps/Fiche.aspx?doc=endotheliale-dysfonction-endotheliale
  8. Dr Eleni Rapsomaniki, Prof Adam Timmis, Julie George, Mar Pujades-Rodriguez, Anoop D Shah, Spiros Denaxas
  9. Blood pressure and incidence of twelve cardiovascular diseases: lifetime risks, healthy life-years lost, and age-specific associations in 1·25 million people - The Lancet -  May 31, 2014 ; VOLUME 383, ISSUE 9932, P1899-1911
  10. Paul K. Whelton, Robert M. Carey, Wilbert S. Aronow, Donald E. CaseyJr, Karen J. Collins, Cheryl Dennison Himmelfarb, Sondra M. DePalma, Samuel Gidding, Kenneth A. Jamerson… - ACC/AHA/AAPA/ABC/ACPM/AGS/APhA/ASH/ASPC/NMA/PCNA Guideline for the Prevention, Detection, Evaluation, and Management of High Blood Pressure in Adults: Executive Summary: A Report of the American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on Clinical Practice Guidelines - Hypertension - 2018 ; 71:1269–1324 
  11. https://divinitynutra.com/health/turmeric-blood-pressure/

Produits associés :